Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

Publication

Travaux

Interview

Appli iOS / Android


Newsletter

Entrez votre adresse email :

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous

Articles taggués ‘entreprise’

Vie privée au travail, quid de la messagerie du salarié …

Posté par Arnaud Pelletier le 4 février 2016

vie priveeL’employeur peut produire en justice et consulter les messages reçus ou émis d’une messagerie professionnelle dès lors qu’ils n’ont pas été identifiés comme personnels par le salarié. Qu’en est-il des messages échangés sur une messagerie personnelle provenant de l’ordinateur professionnel du salarié ? La Cour de cassation rappelle que la production de courriels figurants sur l’ordinateur professionnel , mais émanant de la messagerie personnelle du salarié, porte atteinte au secret des correspondances. Cass.soc.26.01.16, n° 14-15360.

[…]

Un bémol doit néanmoins être apporté, car cette protection ne joue que dans la mesure où les messages n’ont pas été enregistrés sur l’outil de travail professionnel. Cet enregistrement leur confère en effet, un caractère professionnel.

[…]

Par le service juridique de cfdt.fr

En savoir plus :

Source https://www.cfdt.fr/portail/le-carnet-juridique/fil-d-actualites/vie-privee-la-messagerie-du-salarie-est-elle-encore-protegee-srv2_347539

Crédit Photo : Shutterstock

Ne sous-estimez pas l’espionnage industriel, même pour les PME …

Posté par Arnaud Pelletier le 20 janvier 2016

espionnageLa pratique a pris une autre dimension avec les nouvelles technologies. Et elle ne concerne pas que les grandes sociétés.

Attention à ne pas utiliser le wifi ou bluetooth et à ne pas accepter d’objets promotionnels qui pourraient permettre de siphonner le contenu de votre ordinateur : à l’aube du grand rendez-vous annuel de l’innovation, le Consumer Electronics Show, qui s’est tenu à Las Vegas du 6 au 9 janvier dernier, les exposants français avaient été prévenus. Ils devaient tout faire pour protéger leurs innovations.

[…]

Et l’espionnage industriel ne concerne pas que les grands groupes, tel Airbus, qui a annoncé au printemps dernier porter plainte contre X après publication dans la presse d’informations faisant état d’espionnage de ses activités de la part du renseignement allemand – pour le compte de l’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA)… Toutes les entreprises sont concernées.

[…]

Par la rédaction de bpifrance.fr

En savoir plus :

Source http://www.bpifrance.fr/Vivez-Bpifrance/Actualites/Espionnage-industriel-toutes-les-entreprises-sont-concernees-22548

Crédit Photo : Shutterstock

objet connectéSelon une étude Verint réalisée en partenariat avec Ovum et Opinium, un consommateur sur cinq ne fait confiance à aucune entreprise lorsqu’il s’agit de sécurisation des données. En France, ils sont 30%.

Les consommateurs restent toujours méfiants quant à la façon dont les entreprises utilisent leurs données personnelles. Ainsi, 48% disent se méfier et 20% ne font confiance à aucune entreprise lorsqu’il est question de sécurisation des données. L’étude commanditée par Verint et réalisée en partenariat avec Ovum et Opinium, révèle des écarts entre les pays. A l’affirmation “Je suis inquiet quant à la façon dont les marques utilisent mes données personnelles”, c’est le Royaume-Uni qui ressort en premier avec 63% de répondants, devant l’Allemagne (61%), la France 56%) puis les États-Unis et l’Australie ex-æquo (49%).

[…]

Par Claire Morel pour relationclientmag.fr

En savoir plus :

Source http://www.relationclientmag.fr/Thematique/acteurs-strategies-1014/etudes-et-tendances-10066/Breves/Donnees-consommateur-cinq-fait-confiance-aucune-entreprise-300492.htm#.Vo-JBVI2Xqk

Crédit Photo : Shutterstock

reseaux socaiuxLes salariés prennent de plus en plus d’importance dans l’e-réputation RH de leur entreprise ! C’est ce que révèle l’infographie « Marque employeur : il est temps d’e-penser », produite par l’agence de marketing digital et éditorial Parlons RH, à partir de données croisées de différentes études.

Selon l’infographie, 33 % des salariés communiquent des informations liées à leur entreprise sur les réseaux sociaux. Ce qui constitue une augmentation de 608 % en deux ans ! En tête des prises de parole par les salariés, 43 % des sondés communiquent des appréciations sur le management (+ 344 % en deux ans), 40 % discutent des appréciations sur la stratégie de l’entreprise (+ 640 % en deux ans) et 37 % portent des appréciations sur certains de leur collègues. Si les sentiments des salariés sont positifs ou neutres à 14 %, 6 % publient des avis négatifs sur l’entreprise.

[…]

Par la rédaction de reputationvip.com

En savoir plus :

Source : http://www.reputationvip.com/fr/blog/reseaux-sociaux-1-salarie-sur-3-communique-des-informations-liees-a-son-entreprise

Crédit Photo : Shutterstock

Et si le salarié était le maillon faible de la sécurité informatique ?

Posté par Arnaud Pelletier le 15 décembre 2015

salariésCe maillon faible a été souligné par plusieurs études dont les causes majeures se résument à deux mots qui sont ignorance et négligence.

  • Porte d’entrée classique : les identifiants

Si les attaques virales ne sont déjà pas toujours filtrées par l’antivirus, il est souvent inutile d’enfoncer la porte puisque le hacker potentiel possède la clé. Il faut savoir que le raisonnement « ça n’arrive qu’aux autres » vaut au vol d’identifiants d’être en tête des fuites de données. […]

  • Le Smartphone : une passoire en matière de sécurité

Le problème avec des identifiants complexe est de s’en souvenir. La tentation est forte de les stocker sur son Smartphone pour y accéder d’un doigt. De par sa petite taille et son intérêt technologique, un portable se perd et se vole. Y pénétrer ne pose ensuite pas de grands problèmes à une personne mal intentionnée. […]

  • Le travail à la maison et les réseaux sociaux

Téléphone portable et clés USB sont très pratiques pour stocker les éléments du rapport que l’on va remettre le lendemain après y avoir travaillé à son domicile. La famille, dont les enfants, utilisant parfois le même ordinateur, une application malicieuse n’aura aucun mal à récupérer les données en vue de leur distribution. […]

  • Sensibiliser et informer, la barrière la plus efficace 

Si certains vols de données sont totalement volontaires, la plupart sont le fait de l’ignorance des dangers ou encore la certitude d’être parfaitement au courant et protégé. Pour le responsable de l’entreprise devant faire face à ces risques bien réels, la tentation est forte de verrouiller à double tour les possibles portes d’entrée des hackers réduisant l’accès à Internet. […]

[…]

Par la rédaction de yziact.fr

En savoir plus :

Source : http://www.yziact.fr/les-salaries-maillon-faible-securite-informatique-entreprises/

Crédit Photo : Shutterstock

Propos injurieux sur Facebook et faute grave …

Posté par Arnaud Pelletier le 3 décembre 2015

droitLa cour d’appel de Lyon a confirmé le mois dernier le licenciement d’une salariée accusée d’avoir tenu sur Facebook des propos dégradants et injurieux à l’égard de ses collègues de travail. L’employeur n’a pourtant pas réussi à prouver que la personne mise en cause était bien l’auteur des messages délivrés sur un groupe spécialement créé à cet effet. Explications.

Travaillant en tant que sellière maroquinière depuis 2002 chez Hermès, Madame X est licenciée en décembre 2011 pour faute grave. C’est-à-dire sans préavis ni aucune indemnité. Il faut dire que les reproches formulés par son employeur sont relativement sérieux. La salariée est en effet accusée d’avoir ouvert en octobre 2011 un groupe Facebook intitulé « Les potins d’Hermès », sur lequel étaient relatées des « situations tenant à la vie privée de certains collaborateurs nommément désignés », « sous forme de messages et anecdotes ».

[…]

Par Crise d’Hermès pour nextinpact.com

En savoir plus :

Source http://www.nextinpact.com/news/91031-propos-injurieux-sur-facebook-ne-pas-avertir-son-employeur-peut-etre-faute-grave.htm

Crédit Photo : Shutterstock

Bientôt, accès gratuit aux informations des entreprises …

Posté par Arnaud Pelletier le 24 novembre 2015

big dataLes données relatives aux entreprises seront désormais communiquées gratuitement par l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI).

Actuellement, les informations concernant les entreprises contenues dans le registre du commerce et des sociétés (RCS) ainsi que dans les instruments centralisés de publicité légale sont collectées et diffusées via InfoGreffe par les greffes des tribunaux de commerce. Certaines de ces informations sont gratuites tandis que d’autres sont payantes (par exemple, les extraits Kbis, les copies d’actes, de statuts ou de comptes annuels des sociétés).

[…]

Par Juliana Bazureau pour business.lesechos.fr

En savoir plus :

Source http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/juridique/6772384-acces-gratuit-aux-informations-concernant-les-entreprises-203709.php

Crédit Photo : Shutterstock

La protection du secret des affaires ?

Posté par Arnaud Pelletier le 17 novembre 2015

vie privéeEn France, il est estimé que 1,4 milliard d’emails sont envoyés chaque jour.

Un chiffre qui va vraisemblablement augmenter alors que les entreprises se penchent sur la dématérialisation de leurs processus dans le contexte de la transformation numérique. Sur ce milliard d’emails envoyés aujourd’hui, combien contiennent des informations confidentielles hautement stratégiques pour les entreprises ? Les entreprises peinent à maîtriser l’ampleur de leurs données, qui prennent de plus en plus de valeur, et, alors que les cyber attaques deviennent malheureusement un fait courant, la pression qui repose sur les entreprises ne fait que s’accentuer.

[…]

Par Sofia Rufin  pour itpro.fr

En savoir plus :

Source http://www.itpro.fr/a/secret-affaires-est-il-bien-garde/

Crédit Photo : Shutterstock

Le top 10 des risques en entreprises …

Posté par Arnaud Pelletier le 3 novembre 2015

cybercriminalitéLe cyber-risque fait son entrée, pour la première fois, dans le Top 10 des risques majeurs susceptibles de nuire aux entreprises qui sont recensés par Aon Risk Solutions, la division mondiale de la gestion des risques du courtier anglo-saxon Aon, dans son enquête 2015 sur la gestion des risques, intitulée Global Risk Management.Voici son classement Top 10 des risques majeurs :

  • 1. Préjudice à la réputation/image de marque
  • 2. Ralentissement économique/atonie de la reprise
  • 3. Changements réglementaires/législatifs
  • 4. Intensification de la concurrence
  • 5. Incapacité à attirer ou retenir les meilleurs talents
  • 6. Incapacité à innover/répondre aux besoins des clients
  • 7. Pertes d’exploitation
  • 8. Responsabilité civile
  • 9. Cyber-risque
  • 10. Dommages aux biens

[…]

Consultez l’enquête 2015 d’Aon sur la gestion des risques.

[…]

Par Venice Affre pour lemoci.com

En savoir plus :

Source http://www.lemoci.com/actualites/entreprises-secteurs/la-cybercriminalite-au-top-10-des-risques-entreprises-selon-aon-risk-solutions/

Crédit Photo : Shutterstock

 

salariésLes techniques d’ingénierie sociale qui trompent la vigilance d’employés et exposent des données sont toujours plus sophistiquées. Les entreprises doivent gérer le risque et former leurs équipes.

Quel employé peut reconnaître une tentative d’exfiltration de données derrière un email portant sur un plan social ou identifier le faux profil LinkedIn d’un présumé consultant en recrutement de grand groupe IT ? Déjà bien rodées, les techniques d’ingénierie sociale qui permettent de tromper la vigilance de cibles pour obtenir un accès à des données sensibles sont de plus en plus sophistiquées.

Par Ariane Beky pour silicon.fr

En savoir plus :

Source http://www.silicon.fr/ingenierie-sociale-employes-maillon-faible-cybersecurite-129728.html

Crédit Photo : Shutterstock