Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

SECTES

Posté par Arnaud Pelletier le 8 avril 2008
La Miviludes dénonce le lobbying
- L'Eglise de scientologie - F2 -

L’Eglise de scientologie

© F2

La mission contre les dérives sectaires dénonce, dans son rapport 2007, le lobbying des sectes

Dans son cinquième rapport annuel, la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) fait le point sur les techniques de lobbying des sectes auprès des organismes internationaux.

Elle met l’accent, aussi, sur le satanisme, qui concernerait environ 25.000 personnes en France.

Le mouvement sectaire “ne baisse pas les bras et fait preuve de beaucoup d’imagination”, a déclaré jeudi Jean-Michel Roulet, le président de la Miviludes, en présentant le rapport à la presse.

Il a rappelé qu’il est difficile de définir une secte, au contraire des  “dérives sectaires” qui combinent délit d’escroquerie et emprise mentale (ou abus de faiblesse).

Le rapport de la Miviludes est publié jeudi en pleine polémique sur les sectes, la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon, ayant déclaré le mois dernier que les sectes étaient un “non-problème” et que “à part publier des rapports annuels la Miviludes ne fait rien”.

“Les sectes évoluent mais elles sont toujours là”, estime Jean-Michel  Roulet, président de la Miviludes qui souligne qu’à partir de 2000 elles se sont “engouffrées” dans le domaine de l’accomplissement de soi, les unes dans l’humanitaire, les autres dans les techniques de “recherche de son moi profond”.

Le rapport dénonce notamment le “faux souvenir induit” qui résulte de “techniques d’autosuggestion” ou de l’influence de certains thérapeutes qui manipulent le patient en l’amenant à se rappeler des abus subis dans la petite enfance.

Ce phénomène, apparu aux Etats-Unis dans la seconde moitié du XXe siècle, “se développe de manière inquiétante en France”, selon la Miviludes.

La Miviludes s’est encore intéressée à la vente multi-niveaux, qui consiste à vendre des produits ou services, le plus souvent liés au bien-être, et à convaincre les acheteurs de devenir vendeurs à leur tour. Ils n’ont pas de contrat de travail, sont rémunérés au pourcentage, et les plus convaincus finissent par quitter leur  travail et ne plus fréquenter que les membres du réseau.

Au chapitre du lobbying, le rapport 2007 se penche sur les pratiques de mouvements comme la Scientologie, les raéliens ou les Témoins de Jéhovah, qui s’adressent aux organisations internationales pour dénoncer la lutte contre les dérives sectaires, au nom de la liberté religieuses. La Miviludes cite leurs interventions auprès du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE.

Le texte pointe encore le néo-chamanisme et l’usage de la datura, plante toxique, qui tend à remplacer l’iboga, inscrit au tableau des stupéfiants.



Répondez

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous