Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘Détective privé’

Détective privé : «Ce qu’ils font est essentiel»

Posté par Arnaud Pelletier le 19 mars 2019

Eric Dénécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement.

  • L’appel croissant des entreprises aux détectives témoigne-t-il d’une meilleure prise en compte du risque d’espionnage économique ?

Ce que l’on peut tout d’abord constater c’est que cette évolution du métier reflète une évolution de la société. Les détectives traitent moins d’affaires de mœurs et plus de dossiers d’entreprises parce que les divorces ne se règlent pratiquement plus sur enquête mais que, par ailleurs, on est dans un contexte d’augmentation des affaires d’irrégularité économiques.

[…]

  • Entre détectives privées enquêtant dans l’entreprise et «intelligence économique» en l’occurrence ?

Oui. Ce que font les détectives privés est essentiel. Leur métier est de trouver des preuves. Ils peuvent ainsi établir qu’un salarié a volé un brevet, qu’il renseigne la concurrence ou détourne du matériel, sensible ou non. Ils le font grâce à leur maîtrise technique et opérationnelle, en photo, en vidéo, un travail de terrain que seul l’humain peut réaliser, grâce à des techniques classiques de filature pour documenter un rendez-vous avec une entreprise concurrente ou avec des intérêts étrangers, par exemple, mais aussi et de plus en plus, grâce à de la veille technologique, l’investigation électronique sur internet et les réseaux, le détective privé devenant également un «cyber détective» lorsqu’il doit profiler sa cible.

[…]

Par Pierre Challier pour ladepeche.fr

En savoir plus :

Source https://www.ladepeche.fr/2019/02/24/eric-denece-directeur-du-centre-francais-de-recherche-sur-le-renseignement-ce-quils-font-est-essentiel,8034367.php

RMC : Le débat de M comme Maïtena : Quand les nouvelles technologies se mêlent de la jalousie dans le couple.

RMC multiplie “M comme Maïtena” au carré. 2 fois plus de Maïtena. Durant 2 heures, Maïtena Biraben partage avec vous et avec ses invités ses choix singuliers d’actualité ! Deux heures pour parler de l’info et rencontrer ceux qui la font.

Avec : Catherine Lejealle, sociologue spécialisée du numérique et chercheuse à l’ISC Paris. Et Arnaud Pelletier, détective privé depuis 15 ans, directeur et fondateur de l’Agence Leprivé – Débat autour des sujets d’actualité dans M comme Maïtena, l’émission de Maïtena Biraben.

Quelques extraits :

  • Violation du secret des correspondances, activité illégale :

 

  • Attention à la puissance des logiciels espions :

 

  • Écouter l’émission dans son intégralité :

 

 

Pour l’émission M comme Maïtena sur RMC.

Par Maïtena Biraben sur rmc.bfmtv.com avec Arnaud PELLETIER directeur de l’Agence Leprivé.

Source  : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/audio/rmc-1101-le-debat-de-m-comme-maitena-quand-les-nouvelles-technologies-se-melent-de-la-jalousie-dans-le-couple-450126.html

Source : https://rmc.bfmtv.com/emission/m-comme-maitena/

 

 

 

 

 

Espionnage numérique : des pratiques illicites …

Posté par Arnaud Pelletier le 17 décembre 2018

Dans son cabinet d’Enghien-les-Bains, Arnaud Pelletier voit défiler un nombre croissant d’hommes et de femmes brandissant des preuves d’adultère numériques. “Quand ils viennent me voir, 95 % d’entre eux sont déjà au courant de l’infidélité de leur conjoint, confirme le détective. Les soupçons sont presque toujours justifiés. Mais la plupart de mes clients savent aussi que les méthodes qu’ils ont utilisées ne sont pas légales. A moi de prouver l’adultère en respectant les règles pour qu’ils puissent entamer un divorce.”

Que dit en effet la loi ? L’espionnage est une atteinte à la vie privée et au respect de l’intimité. “Il est interdit d’entrer par fraude dans un ordinateur ou dans un téléphone, confirme Camille Mogan, avocate spécialisée dans le droit des nouvelles technologies. Poser un GPS sur le véhicule de quelqu’un ou le filmer sans son accord est tout aussi répréhensible. Les contrevenants risquent un an de prison et 45 000 euros d’amende selon le Code pénal. En revanche, si vous accédez à une information non protégée, sur une boîte mail commune, par exemple, ou si vous lisez les mails d’un compte resté connecté, il n’y a pas de problème.”

[…]

Par Virginie Skrzyniarz pour lexpress.fr

En savoir plus :

Source https://www.lexpress.fr/actualite/societe/je-t-aime-je-te-surveille_2052179.html

Crédit Photo : Shutterstock

Le détective privé, est un professionnel de la recherche de preuves. Son travail consiste à recueillir les informations nécessaires pour remplir la mission qui lui a été confiée : souvent aider son client à se prémunir d’un risque ou encore défendre ses intérêts en justice en fournissant un rapport qui sera recevable devant les tribunaux (depuis l’arrêt de principe Brunet c/ Garnier du 7 novembre 1962).

La loi définit l’activité comme la “profession libérale qui consiste, pour une personne, à recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission, des informations ou renseignements destinés à des tiers, personnes physiques ou morales, en vue de la défense de leurs intérêts“. Le code de déontologie de la profession précise les obligations qui incombent au détective qui sont la légalité, la légitimité et la moralité de son action.
Un enquêteur peut donc refuser une mission s’il a des doutes quant à sa légitimité ou à propos du client lui-même, qui pourrait avoir des intentions malveillantes.

[…]

Par Me Aurélie Thuegaz, Avocat, sur village-justice.com

En savoir plus :

Source https://www.village-justice.com/articles/enqueteur-prive-est-toujours-une-bonne-idee,30178.html

Crédit Photo : Shutterstock

Les Suisses ont accepté dimanche à 64,7% la base légale permettant l’observation secrète d’assurés soupçonnés de triche. Seuls Genève et le Jura ont refusé.

[…]

Au total, quelque 1’666’800 citoyens sont prononcés en faveur du projet. Environ 910’300 personnes l’ont refusé. Le résultat était attendu. Il correspond aux derniers sondages avant le vote. Une majorité des votants a approuvé la nouvelle base légale. Pour le Conseil fédéral comme pour le Parlement, il est primordial que les assurances sociales utilisent cet instrument de manière responsable.

Malgré une campagne très active, les opposants, gauche en tête, n’ont convaincu qu’une minorité de votants que la base était trop floue et violerait excessivement la vie privée d’assurés fragilisés face à des assureurs obtenant trop de pouvoirs.

[…]

Par la rédaction de lematin.ch

En savoir plus :

Source https://www.lematin.ch/suisse/Vers-oui-aux-detectives-pour-traquer-les-abus/story/24296229

Crédit Photo : Shutterstock

Chaque année, plusieurs milliers d’employés font l’objet d’une surveillance de la part de détectives privés embauchés par leurs employeurs. Les deux principales raisons de cette pratique concernent la concurrence déloyale et les arrêts maladies abusifs pendant lesquels l’employé exerce une autre activité rémunérée. Cette pratique n’est pas interdite. Elle est en revanche encadrée par plusieurs règles : le détective privé ne peut ainsi surveiller le collaborateur que pendant ses heures de travail et il n’a pas le droit d’enregistrer ses conversations.

Il y a quelques semaines, la justice a confirmé le licenciement d’un éboueur par une collectivité territoriale. En arrêt maladie, il se faisait rémunérer pour remplir les camions d’une société privée. Il contestait le fait que son employeur avait recueilli des preuves par l’intermédiaire d’une agence de détectives. Il a été débouté.

[…]

Pour aller plus loin : https://www.agenceleprive.com/professionnels/

[…]

Par Stéphane Béchaux pour sa chronique “Parlons… bureau” sur lci.fr

En savoir plus :

Source https://www.lci.fr/open-space/quand-les-entreprises-font-appel-a-des-detectives-prives-pour-surveiller-leurs-salaries-2102189.html

Crédit Photo : Shutterstock

Quand un docteur en droit parle de détective privé …

Posté par Arnaud Pelletier le 16 octobre 2018

Le droit et vous.

Le détective privé, quelle est leur réelle légitimité en France ? Les précision de Sophie GROSJEAN, docteur en droit.

Présentée par Sophie GROSJEAN Fort de son expérience de juriste-conseil au sein de cabinets d’avocats internationaux, doctorante à la Sorbonne, Sophie propose des cours et formations auprès d’étudiants et de professionnels 

Écouter l’émission ici :

Le droit et vous … une chronique qui, dans la joie et avec pragmatisme, vous permet chaque semaine d’aborder et de répondre aux questions juridiques qui constellent tous les aspects de la vie quotidienne.

En savoir plus :

Par Sophie GROSJEAN pour rcf.fr

Source : https://rcf.fr/vie-quotidienne/vie-pratique/le-detective-prive

Crédit Photo : Shutterstock

Droit : les 4 règles d’un divorce réussi …

Posté par Arnaud Pelletier le 22 juin 2018

1. Prenez le conseil le plus tôt possible

[…]

2. Recueillez le maximum de preuves

« Une fois la procédure de divorce entamée, il devient souvent difficile d’accéder aux informations financières de son ex », signale Me Stéphane Valory**, avocat à Paris. En pratique, récupérez les relevés des comptes bancaires et d’épargne, les titres de propriété, prenez des photos des éventuelles voitures de collection, procurez-vous les bilans d’activité et tous les justificatifs permettant d’évaluer le patrimoine et les revenus de votre conjoint. « Faites des photocopies et remettez-les à des personnes de confiance », recommande Me Pierre Lemée, rédacteur en chef de la revue Conseils des notaires. Au cas par cas, recourez également à un détective privé, à un huissier de justice, sollicitez des attestations de proches ou faites établir un certificat médical en cas de violences conjugales.

3. Évitez de vous mettre en faute

[…]

4. Choisissez le « bon » divorce

[…] Mieux vaudra alors faire appel au juge en optant pour un divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage, altération définitive du lien conjugal, ou pour faute.

[…]

Par Laurence Ollivier  pour femina.fr

En savoir plus :

Source https://www.femina.fr/article/les-4-regles-d-un-divorce-reussi

Crédit Photo : Shutterstock

« Task force » Détective privé / Huissier / Avocat …

Posté par Arnaud Pelletier le 22 janvier 2018

Autour de Montpellier, un détective, un huissier et un avocat traquent les procédures douteuses.

La Fédération des promoteurs immobiliers Occitanie-Méditerranée (FPI OM, anciennement FPI du Languedoc-Roussillon) ne lésine pas sur les moyens pour lutter contre les recours abusifs. Elle a mis sur la table une enveloppe de 150 000 euros, abondée par la FPI France à hauteur de 25 %, pour mettre sur pied une équipe de choc, composée d’un détective privé, d’un avocat et d’un huissier de justice. A partir du 1er janvier 2018, les services de ces trois experts seront proposés aux promoteurs bloqués par un recours suspect. Pour chaque dossier, une somme de 20 000 euros en moyenne sera débloquée par le fonds de la FPI OM afin de financer pour moitié les services de cette « task force ».

[…]

Par Clotilde de Gastines pour lemoniteur.fr

En savoir plus :

Source https://www.lemoniteur.fr/article/recours-abusifs-les-promoteurs-ripostent-35260418

Crédit Photo : Shutterstock

2018 – Détectives privés : à quoi servent-ils ?

Posté par Arnaud Pelletier le 16 janvier 2018

Sherlock Holmes, Hercule Poirot ou encore Magnum, nous connaissons les détectives privés à travers la fiction. Aujourd’hui, nous allons vous présenter la réalité de leur métier. Il arrive souvent à des citoyens, des entreprises ou des banques de faire appel à eux. Alors dans quelle situation peut-on faire appel à un détective privé ? De quels moyen dispose t-il pour enquêter ?

Interview en direct d’Arnaud PELLETIER, directeur et fondateur de l’agence Leprivé.

[…]

[…]

Par la rédaction de La Quotidienne sur France 5.

avec : Gérard Michel, Fabien Bordu, Mélanie Taravant, Laetitia Barlerin, Juliette Levy, Alain Baraton, Emmanuel Layan, Ismaël Kelifa, Farida, Arnaud Pelletier.

En savoir plus :

Sources :

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous