Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

Interview d'un détective qui livre ses secrets …

Posté par Arnaud Pelletier le 15 juin 2010
Préambule :
Dans cet article un détective donne son point de vue, celui-ci est
respectable mais n'engage que lui.
Pour ma part j'émettrai des réserves, notamment en ce qui concerne :
Les formations (il y en a trois en France)
Les méthodes utilisées (respect de la réglementation)
Les prix (excessif pour l'estimation parisienne)
Mais après, tout est une question de point de vue, et l'interview a
le mérite de la franchise, alors pour vous faire une idée, l'article :
Arnaud PELLETIER

Des détectives privés livrent leurs secrets

La médiathèque a eu la bonne idée, dans le cadre de la Journée du polar, d’inviter deux détectives privés.Ils ont levé le voile sur leur profession, sujette encore à beaucoup de fantasmes…

[…]L’initiative est à saluer car elle a permis de lever le voile sur une profession à la fois méconnue, suscitant encore pas mal de fantasmes et toujours entachée (à tort ?) d’une réputation sulfureuse. « Nous recrutons beaucoup d’ex-policiers ou ex-gendarmes, officiers de police judiciaire, en quête d’un travail dans lequel ils auront davantage de liberté d’action. Sinon, il existe aussi une école certifiée : l’Institut de formation des agents de recherche (Montpellier), accessible à bac +2 », a d’emblée cadré Alain, directeur d’une agence basée à Rennes (1) regroupant 48 détectives privés, qui n’a pas caché que la profession avait fait l’objet d’un sérieux ménage suite à une loi de 2005. De 3 500 nous sommes passés à 580 détectives dans toute la France ».

Les adultèrestoujours d’actualité

Le domaine d’intervention des détectives a vivement attisé la curiosité du public. « Les affaires privées, telles que l’adultère ou encore la recherche d’enfants ou d’adultes disparus, sont dans l’imagerie populaire. Il n’empêche qu’elles constituent une grande partie de notre travail. L’adultère a certes été retiré du code pénal, mais au civil la preuve de tels agissements a des conséquences non négligeables. Certains paient même très chers pour les obtenir ! ». Leur fonds de commerce est également alimenté par les contre-enquêtes, « après des instructions bâclées », en matière de viols, d’incendies et même de meurtres. Le milieu de l’entreprise est aussi une source non négligeable « d’ordres de missions » : escroqueries, concurrence déloyale, espionnage industriel, etc. « Nous ne sommes pas des spécialistes du droit. Notre rôle est avant tout de constater des faits qui serviront ensuite aux juges ou aux experts dans leurs conclusions. Autrement dit un détective privé n’est pas là pour avoir du ressenti mais pour apporter des preuves tangibles au travers d’un rapport circonstancié ».

Un bon job

Quant aux moyens d’obtenir ces preuves, Alain a cassé au passage quelques mythes. Par exemple celui des filatures : « Plus question de prendre des risques à vivre allure pour suivre quelqu’un. Il existe aujourd’hui des moyens pour localiser quelqu’un en quelques minutes et n’importe où en France, voire à l’étranger ». Allusion sans doute faite aux téléphones mobiles mais qui supposent des connivences dans les services compétents ! Même chose pour l’identification d’une personne à partir de sa plaque d’immatriculation. « Notre métier fonctionne essentiellement grâce aux réseaux. Nous avons chacun les nôtres. Multipliés par 48 agents, c’est une vraie richesse » se contentera-t-il de dire de façon implicite.

Et ces missions, combien ça coûte ? « C’est variable selon la complexité de l’affaire et des frais annexes qu’elle engendre. À titre d’exemple, une enquête d’adultère coûtera entre 2 500 et 3 500 € en province. Et entre 10 000 et 15 000 € à Paris ». Un bon job en quelque sorte ? « Nous gagnons bien notre vie, en effet. Mais ce n’est pas de tout repos et nécessite pas mal de sacrifices ». […]

Jean-Loïc GUÉRIN – Ouest-France.fr

En savoir plus :

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Des-detectives-prives-livrent-leurs-secrets-_-1411245——35115-aud_actu.Htm



Répondez

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous