Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

Un détective privé continue de travailler sur l’affaire Omar Raddad …

Posté par Arnaud Pelletier le 6 septembre 2010

Invité sur l’actuel tournage du film adapté de l’affaire Omar Raddad, le détective privé  enquête encore.

[…] Le film en cours de tournage sur la vie d’Omar Raddad gracié mais toujours coupable, aux yeux de la justice, du meurtre de Ghislaine Maréchal en 1991, servira à sa réhabilitation. Détective privé à Chalon, Roger-Marc Moreau s’en défend, mais il est un peu la «star» des détectives privés en France. Maître Verges le qualifie «d’excellent». Normal, ce ténor du barreau a fait appel au Chalonnais en 1994 dans l’affaire d’Omar Raddad. Le privé, féru de la contre-enquête pénale, fait de la traque des erreurs judiciaires sa spécialité. Et la très médiatique affaire avec la fameuse inscription écrite en lettres de sang « Omar m’a tuer » propulse sur la scène celui qui exerce un métier sur le fil du rasoir.

Enquête sur l’entourage éloigné de la victime

En 2001, après sept ans de prison, l’ancien jardinier Omar Raddad compte sur les services de Roger-Marc Moreau qui porte ses investigations sur l’entourage éloigné de la victime. Et sur les nouvelles empreintes ADN, puisque les techniques scientifiques ont évolué depuis le premier procès en 1994 où Omar Raddad est condamné à 18 ans de prison pour le meurtre de sa patronne. Ses défenseurs estiment qu’un nouvel espoir de résolution de cette affaire existe, grâce à la création du Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG). En effet, deux ADN suspects retrouvés sur les lieux du crime et non identifiés y ont été ajoutés en 2008. Deux empreintes mélangées au sang de la victime, mais personne n’a demandé leur inscription dans le FNAEG. « On n’accepte pas que ces ADN n’y soient pas enregistrées », réagit Roger-Marc Moreau. « On continue de travailler sur cette affaire, on ne lâche pas et puis quand on connaît Omar, on a vraiment envie de l’aider. Il est d’une très grande fragilité mais reste déterminé à être réhabilité ».

« Le film est très fidèle à la réalité »

[…]« Je veux voir aboutir cette affaire, insiste le détective qui se satisfait « en attendant les actes », de la récente réaction de la garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie à propos de l’affaire Raddad, alors que Rachida Dati est restée silencieuse aux demandes de révision du procès.

[…]

Par Emmanuelle Bouland



Répondez

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous