Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

2013, la surveillance (numérique), ce n’est pas bon pour les enfants …

Posté par Arnaud Pelletier le 28 mars 2013

Surveillés en permanence, les enfants ne font plus confiance à leurs parents, adoptent un comportement subversif ou au contraire finissent par penser que le fait d’être épié est normal. Finiront-ils par penser que la vie privée n’a pas de sens ?

1Une étude qui nous vient du Canada, plus précisément du Commissariat à la protection de la vie privée (OPC), se penche sur les effets d’une surveillance high-tech un peu trop envahissante sur les enfants. Le rapport détaille les raisons et les effets de la surveillance sur nos chers bambins. A long terme, les technologies de surveillance (la vidéosurveillance notamment) pourraient bien avoir des effets nocifs sur leur développement social, notamment en ce qui concerne leur “attitude à l’égard de la notion de vie privée”.

[…]

  • Une surveillance omniprésente

Mais quid des enfants ? “Personne n’est surveillé plus étroitement dans notre société que les enfants et les jeunes”, constate l’organisme canadien. En effet, depuis leur “tout jeune âge”, les enfants vivent “sous le regard des caméras – dispositif de vidéosurveillance dans leur berceau, caméra pour surveiller la gardienne et vidéosurveillance en garderie par Internet”. A mesure qu’ils grandissent, la surveillance continue, via des logiciels permettant aux parents de surveiller leurs enfants, sur Internet ou sur leur téléphone portable. Des outils GPS comme “Amber Alert GPS” permettent aux parents de géolocaliser leurs enfants.

[…]

  • Confiance et cachotteries

Alors, quels effets a cette “surveillance numérique de tous les instants”, de la part de leurs parents, des institutions, de l’école, des publicitaires, des entreprises, sur les enfants ? Selon l’étude, c’est d’abord une question de “confiance et de cachotteries”. Fondamentale pour “promouvoir la maîtrise de soi” et le “développement sain” des enfants, la confiance est “sapée par cette surveillance intrusive”, constate l’OPC.

[…]

  • Vie privée

[…]

En résumé, en voulant protéger leurs enfants, la société rogne peu à peu la notion de vie privée – en normalisant la surveillance. Ce qui n’est pas non plus sans risque (si la vie privée ne signifie plus grand chose pour eux, leurs pratiques en ligne seront toujours plus risquées). “Quels seront les effets de cette façon de penser lorsque les enfants d’aujourd’hui deviendront les concepteurs du Web et les artisans de la politique de demain ?”, se demande l’Edge Lab. Alors, moralité : laissez vos enfants respirer !

Par Fabien Soyez pour cnetfrance.fr

En savoir plus :

source http://www.cnetfrance.fr/news/la-surveillance-ce-n-est-pas-bon-pour-les-enfants-39788719.htm



Répondez

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous