Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘preuves’

Détective privé, un métier de l’ombre …

Posté par Arnaud Pelletier le 4 avril 2019

Interview d’Arnaud PELLETIER, directeur et fondateur de l’Agence Leprivé, à propos du métier de détective privé en France en 2019, formations, compétences, réalité du métier. Article est paru dans la Gazette et l’Écho le régional daté 28 mars 2019, ainsi que sur les versions en ligne de côté Val-d’Oise et côté Yvelines.

En savoir plus :

Par Catherine BARBEROT pour cotevaldoise.pressedd.com

Source : https://cotevaldoise.pressedd.com/site/resultswf

Source : https://actu.fr/societe/val-doise-vous-deveniez-detective-prive_22841597.html

Détective privé : «Ce qu’ils font est essentiel»

Posté par Arnaud Pelletier le 19 mars 2019

Eric Dénécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement.

  • L’appel croissant des entreprises aux détectives témoigne-t-il d’une meilleure prise en compte du risque d’espionnage économique ?

Ce que l’on peut tout d’abord constater c’est que cette évolution du métier reflète une évolution de la société. Les détectives traitent moins d’affaires de mœurs et plus de dossiers d’entreprises parce que les divorces ne se règlent pratiquement plus sur enquête mais que, par ailleurs, on est dans un contexte d’augmentation des affaires d’irrégularité économiques.

[…]

  • Entre détectives privées enquêtant dans l’entreprise et «intelligence économique» en l’occurrence ?

Oui. Ce que font les détectives privés est essentiel. Leur métier est de trouver des preuves. Ils peuvent ainsi établir qu’un salarié a volé un brevet, qu’il renseigne la concurrence ou détourne du matériel, sensible ou non. Ils le font grâce à leur maîtrise technique et opérationnelle, en photo, en vidéo, un travail de terrain que seul l’humain peut réaliser, grâce à des techniques classiques de filature pour documenter un rendez-vous avec une entreprise concurrente ou avec des intérêts étrangers, par exemple, mais aussi et de plus en plus, grâce à de la veille technologique, l’investigation électronique sur internet et les réseaux, le détective privé devenant également un «cyber détective» lorsqu’il doit profiler sa cible.

[…]

Par Pierre Challier pour ladepeche.fr

En savoir plus :

Source https://www.ladepeche.fr/2019/02/24/eric-denece-directeur-du-centre-francais-de-recherche-sur-le-renseignement-ce-quils-font-est-essentiel,8034367.php

Quand les entreprises font appel aux détectives privés …

Posté par Arnaud Pelletier le 10 avril 2012

Contre-enquêtes, filatures et surveillances sont le pain quotidien des deux privés qui sévissent en ville, en grande partie pour le compte des entreprises.

 

A lire sur sudouest.fr

  • La traque des faux malades

[…]

Il y a d’abord « les faux malades ». Des employés qui se mettent en arrêt pour en fait partir tranquillement travailler chez le concurrent. Une combine qui a tendance à se développer dans le département. Alors de plus en plus, les entreprises font appel aux détectives privés pour vérifier les plannings de ces salariés à la conscience professionnelle un peu légère.

[…]

Les entreprises villeneuvoises comptent également sur les détectives pour prendre la main dans le sac les employés qui piquent dans la caisse ou dans les stocks. Cela permet notamment de les licencier à l’amiable en faisant l’économie des prud’hommes et de la mauvaise publicité. Ce n’est pas souvent qu’un employé mis face aux preuves de son larcin refuse de partir avec un petit pécule plutôt qu’une plainte …

  • Pas de mise sur écoute

[…]

Ils ne peuvent pas. Il faut pour cela une autorisation du procureur.

[…]

Leurs seules armes : un caméscope ou un appareil photo, un ordinateur portable, un GPS et un smartphone. Leurs plus grandes qualités : patience, discrétion et mobilité. Pas d’arrestation musclée ou de courses-poursuites. Le détective privé, qui a une compétence nationale, avale les kilomètres pour surveiller sa proie et peut rester des heures entières en planque dans sa voiture, aux aguets, pour avoir LE bon cliché.

  • Gadgets interdits

« Voir sans être vu »

[…]

Et c’est d’autant plus compliqué que les détectives n’ont pas plus le droit que les forces de l’ordre d’utiliser des traqueurs et autres gadgets considérés comme des atteintes à la vie privée. Et c’est peut-être là la plus grande difficulté à laquelle ils sont confrontés. Mener l’enquête sans empiéter sur la sphère du privé. Un exercice d’équilibriste qui a ses récompenses lors de la résolution de belles affaires.

[…]

Par Alexandra Tauziac pour sudouest.fr

en savoir plus :

source http://www.sudouest.fr/2012/04/09/a-travers-l-objectif-des-detectives-prives-683164-3900.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20120409-[zone_info

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous