Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

Comment mieux protéger les citoyens et l’économie contre le cybercrime ?

Posté par Arnaud Pelletier le 29 novembre 2012

 

En 2011, le coût global du cybercrime était estimé à 338 milliards de dollars, dépassant le trafic de drogue. Selon une étude de 2010 citée par l’OTAN et l’agence européenne ENISA, contrôler un réseau de dizaines de milliers d’ordinateurs personnels pour les faire participer à des attaques contre des gouvernements ou pour des activités frauduleuses, rapporte de 10 000 dollars à 10 millions de dollars à leurs instigateurs.

Comme toute forme de délinquance, la cybercriminalité légitime des réponses préventives et répressives. Si la lutte contre la cybercriminalité présente des enjeux d’importance évidente, son cadre juridique et institutionnel reste perfectible.

  • Irréel. Le cybercrime est en droit une notion quasiment irréelle. Aucun texte ne le définit, et celui-ci se résume à quelques incriminations spécifiques à la cybercriminalité telles que la consultation d’images de mineurs à caractère pornographique par exemple. Au niveau de la justice, seuls sont disponibles les chiffres des condamnations.

[…]

  • Insaisissable. Où le cybercrime est-il commis ? Sur les serveurs ? Peut-être : l’article 113-2 du Code pénal fait appliquer la loi française dès lors que l’un des faits constitutifs de l’infraction a lieu sur le territoire français.

[…]

  • Submergeant. Les cybercriminels stockent et échangent des terra-octets de données, qui submergent la capacité opérationnelle de traitement des enquêteurs, alors qu’il n’existe pas de texte de procédure pénale spécifique et clarifié couvrant les aspects de l’enquête en environnement numérique.

[…]

  • Hors d’atteinte. La mise en place d’une entraide répressive internationale avec des équipes communes d’enquêtes entre Etats désireux de respecter loyalement les principes procéduraux a requis plusieurs dizaines d’années.

[…]

  • Clos. La justice française ne dispose pas de services dédiés à la lutte contre la cybercriminalité alors qu’un tel dispositif existe actuellement dans tous les pays européens ou ailleurs comme au Canada par exemple.

[…]

  • Intransmissible. La lutte contre la cybercriminalité ne pourra être efficace que si tous les acteurs concernés sont formés à ces problématiques, ce qui suppose de renforcer la place du droit numérique non seulement à l’université mais aussi au niveau de la formation professionnelle des avocats et des magistrats.

[…]

  • COMPLÉMENTARITÉ ENTRE ACTION PUBLIQUE ET PRIVÉE

[…]

Il n’est plus possible de remettre à plus tard les mesures proportionnées qu’exige la lutte efficace contre le cybercrime, sans manquer à la mission primordiale du gouvernement, qui est d’assurer la protection des citoyens et des entreprises.

Par Irène Bouhadana, Yves Charpenel, Christiane Féral-Schuhl, William Gilles, Jean-Christophe Le Toquin, Marc Mossé et Myriam Quemener pour lemonde.fr

En savoir plus :

source http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/28/comment-mieux-proteger-les-citoyens-et-l-economie-contre-le-cybercrime_1797110_3232.html

 



Un commentaire à “Comment mieux protéger les citoyens et l’économie contre le cybercrime ?”

  1. Blanche dit :

    Oui j’avais vu l’info dans le Monde c’est assez inquiétant. A ce jour, pour ma part je en connait que le site scanandtrust.fr qui lutte contre le fléau en amont.
    Alors vous me direz oui il y a les forums, des associations de consommateurs mais souvent il n’agissent qu’un fois que les dégâts sont faits.
    Alors c’est très bien mais je ne comprends pas qu’aujourd’hui alors tous les journaux fréquemment nous parlent de cybercrime je ne compte qu’une entreprise en France qui lutte contre ???

Répondez

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous