Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘anonymat’

Turing Phone, nouveau smartphone sécurisé …

Posté par Arnaud Pelletier le 16 juillet 2015

telephoneLe monde des smartphones ultrasécurisés s’agrandit et promet de nous mettre à l’abri de l’espionnage, qu’il soit privé ou étatique. Le dernier modèle à faire les gros titres se nomme Turing Phone et combine une suite logicielle respectueuse de la vie privée et une construction matérielle résistante à toute épreuve.

[…]

Premier produit issu de la société Turing Robotic Industries Corp, le Turing Phone vient se jeter dans la bataille des smartphones consacrés à votre vie privée et l’anonymat de vos conversations. Un secteur déjà occupé aujourd’hui par le Blackphone de Silent Circle et le Fieldbook Secure de Logic Instrument, des marques établies contre lesquelles la nouvelle firme devra faire ses preuves.

[…]

Par la rédaction de lesnumeriques.com

En savoir plus :

Source http://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/turing-robotic-industries-turing-phone-p27465/turing-phone-nouvel-entrant-dans-monde-smartphones-securises-n43943.html

Crédit Photo : Shutterstock

Vers la fin de la vie privée en public ?

Posté par Arnaud Pelletier le 15 juillet 2015

Reconnaissance facialePour le Washington Post, Ben Sobel, chercheur au Centre sur la vie privée et la technologie de l’école de droit de Georgetown, l’anonymat en public pourrait devenir un concept du passé. Les technologies de reconnaissance faciale sont en cours de déploiement : des magasins testent des solutions qui, via des caméras de surveillance, identifient chaque client pour leur offrir une tarification individualisée ou de la publicité selon leur historique d’achat, reconnaître des clients indélicats.

[…]

Par Hubert Guillaud pour internetactu.net

En savoir plus :

Source http://www.internetactu.net/2015/06/25/reconnaissance-faciale-aurons-nous-droit-a-la-confidentialite-biometrique/

Crédit Photo : Shutterstock

La fausse monnaie se répand sur le «darknet» …

Posté par Arnaud Pelletier le 8 juin 2015

espionnageJusque-là apanage de la mafia napolitaine, la fausse monnaie se répand sur le «darknet», face cachée de l’internet et cour des miracles des cybercriminels, au grand dam des services d’enquête.

Une petite «start-up», montée fin 2014 depuis la station balnéaire de Pattaya (Thaïlande), fabriquait et exportait de faux billets de 50 euros dans le monde entier depuis un site internet clandestin, inaccessible depuis un moteur de recherche classique. Trois Français, arrêtés début mars, croupissent actuellement dans les prisons thaïlandaises dans l’attente de leur procès.

[…]

Les faux billets étaient ensuite revendus contre des bitcoins, une monnaie virtuelle non traçable, autour de 16 euros l’unité, sur leur site «onionguy shop», en référence au logiciel «Tor» ou «The Onion Routeur», qui garantit un parfait anonymat à ses utilisateurs, en cachant leur adresse électronique.

[…]

Par Pauline TALAGRAND sur techno.lapresse.ca

En savoir plus :

Source http://techno.lapresse.ca/nouvelles/internet/201506/06/01-4875812-le-darknet-nouvelle-filiere-de-distribution-des-faux-monnayeurs.php

Crédit Photo : Shutterstock

 

Dans ce guide, apprenez à naviguer sur internet en toute sécurité, à prévenir les menaces sur les réseaux sociaux et s’en protéger et surtout à protéger vos données personnelles et votre vie privée !

  • Faites attention aux menaces : malwares, ransomwares, phishing ..

D’une compagne de phishing ciblant les utilisateurs de Google Docs et Google Drive, à un virus caché sous forme d’une vidéo fake sur Facebook, les attaques se multiplient et les internautes trouvent de plus en plus de difficulté pour les prévenir.

En plus d’un anti-virus, un système d’exploitation et des logiciels régulièrement mis à jour, il faut faire attention aux liens sur lesquels vous cliquez. Vérifiez en particulier les liens en raccourcis, car c’est la meilleure façon pour un pirate pour dissimuler l’url infectée.

  • Protégez vous des ransomwares : ces malwares qui sont devenus à la mode !

[…]

Par la rédaction de inf0mag.blogspot.fr

En savoir plus :

Source : http://inf0mag.blogspot.fr/2014/08/naviguez-en-toute-securite-sur-internet-guide.html

Image By : elhombredenegro

On a exploré le deep web …

Posté par Arnaud Pelletier le 23 octobre 2013

1Mais il existe une autre partie du deep web, et il s’agit de sites non accessibles avec un navigateur classique. Où se développe effectivement un internet « parallèle » sur lequel l’anonymat rend impossible l’application de la loi. A la fois intriguant et dangereux – pour votre ordinateur (attention aux virus), pour votre esprit (attention aux images qui restent imprimées sur la rétine) et pour des questions légales – on y croise bon nombre de projets et d’espaces qui, s’ils sont bien réels, franchissent sans vergogne le domaine des lois internationales. Ces sites ont une adresse en .onion – le reste étant généralement composée d’une suite de chiffres et de lettres désordonnées – et il est nécessaire de disposer d’un navigateur spécifique pour les atteindre, raison pour laquelle les moteurs de recherche ne les indexent pas.

[…]

Par Sylvain Abel pour spintank.fr

En savoir plus :

Sources : http://www.spintank.fr/on-a-explore-le-deep-web/

Et aussi : http://hitek.fr/actualite/deep-web-face-cachee-internet_259

 

L'auteur d'un e-mail insultant confondu par son adresse IP …

Posté par Arnaud Pelletier le 9 novembre 2009

Un ancien dirigeant de L’Occitane avait envoyé un message insultant mais anonyme à d’anciens collègues. Il a été condamné en première instance et en appel.

Si l’envie vous prenait d’envoyer un e-mail injurieux anonyme à vos collègues, cet article va peut-être vous faire changer d’avis ! En juin 2003, trois dirigeants de L’Occitane, le distributeur de produits cosmétiques, traînait pour cette même raison un ancien collègue au tribunal. Le prévenu a été condamné en première instance en juillet 2003, puis en appel en octobre 2009.

Comment a-t-il pu se faire prendre si son e-mail était envoyé anonymement ? La réponse tient en deux mots : adresse IP.

Le 4 mars 2003, l’ancien directeur général de L’Occitane Inc., qui intervient sur le marché américain, envoie au président de L’Occitane International, au directeur de L’Occitane SA et à la directrice générale de L’Occitane Inc., un e-mail depuis un compte Yahoo! France sous le nom « Lenculeurencule ».

Dans le message, l’expéditeur se déchaîne. Il met en cause les compétences professionnelles des trois destinataires, les accuse de pousser « la société au désastre », dénonce hypocrisie et autoritarisme en agrémentant le tout d’une « expression outrageante à connotation sexuelle marquant le mépris ou l’invective », selon l’arrêt de la cour d’appel de Paris (disponible sur Legalis.net).

A la réception de ce courriel, les trois intéressés ont tout de suite la puce à l’oreille sur son expéditeur. Ils reconnaissent des tournures de phrases et des expressions couramment employées par leur ancien collègue. Le président de L’Occitane International lui envoie donc un e-mail, sur son adresse personnelle. Et l’ancien collègue soupçonné répond dans la foulée.

Expertise informatique

Cette réponse ainsi que l’e-mail injurieux sont alors confiés à la société Celog, spécialisée dans l’expertise informatique. Elle analyse la provenance des deux messages et conclut vite qu’ils ont été envoyés depuis la même adresse IP. « Les numéros IP étant attribués par l’IANA (Internet Assigned Numbers Agency), deux ordinateurs ne peuvent pas avoir la même adresse IP », explique la cour d’appel.

Du coup, l’ancien collègue est bien considéré comme l’auteur du message insultant et est condamné. D’autant qu’il ne parvient pas à prouver, comme il l’affirme pour sa défense, que son adresse IP a été usurpée. Il va devoir payer un euro de dommages et intérêts à chacun des trois plaignants ainsi que 3 000 euros pour frais de procédure civile.

Il y a quelques mois, dans une interview à 01net., le chef d’escadron de gendarmerie Alain Permingeat expliquait que « la plupart du temps, l’abonné correspondant à l’adresse IP est bel et bien le coupable du délit ». Cette affaire en est en tout cas …

Arnaud Devillard

En savoir plus :

http://www.01net.com/editorial/508367/lauteur-dun-e-mail-insultant-confondu-par-son-adresse-ip/

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous