Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

Articles taggués ‘deep web’

Une réalité aussi fascinante que fantasmée, le darknet (radio) …

Posté par Arnaud Pelletier le 29 novembre 2017

Un soi-disant réseau parallèle, à l’écart du web que nous pratiquons. Un abysse, qui abriterait tout ce que la société ne peut tolérer. Des profondeurs de fait difficiles à saisir, tout habitués que nous sommes à l’internet connu de tous, intelligible et structuré, celui de Google et consort.

Drogues, pédopornographie, armes : l’imaginaire collectif rêve et cauchemarde le darknet comme un abîme dangereux, minoritaire et menaçant, un coupe-gorge 2.0 où fricotent dealers, pervers et terroristes. Pourtant, le darknet n’est pas seulement dark. Pas vraiment dark. Assez peu dark même. Non seulement il est un médium privilégié pour la défense des droits de l’homme, qui protège notamment dissidents et journalistes, mais il favorise la création, la culture, la sociabilité et le partage.

[…]

  • Écoutez l’émission ici :

Par Fabrice Drouelle et la rédaction de franceinter.fr

En savoir plus :

Source https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-28-novembre-2017

Crédit Photo : Shutterstock

Deep analytics : entreprises et deep web …

Posté par Arnaud Pelletier le 29 mai 2017

deepwebLa dernière étude Deloitte incite les entreprises à s’intéresser de près à la nouvelle matière noire que constituent les données issues du deep web. Mais quelles opportunités et quels risques ce nouveau business fait-il émerger ?

Le cyberespace est un univers d’information et de données aux horizons gigantesques. Au-delà des réseaux Internet, utilisés par la grande majorité des usagers, se cachent d’autres espaces plus confidentiels qui constituent la face cachée de l’iceberg cybernétique. Parmi eux, se dissimule ce qu’on appelle communément le « deep web », c’est-à-dire tous les contenus et données qui ne sont pas indexés par les moteurs de recherche.

[…]

Par Théo Roux pour atelier.net

En savoir plus :

Source http://www.atelier.net/trends/articles/dark-analytics-entreprises-assaut-deep-web_445919

Crédit Photo : Shutterstock

La protection des marques sur le deep et le dark Web …

Posté par Arnaud Pelletier le 3 février 2017

deepwebLe piratage de données connaît une croissance exponentielle. Face à ce danger, les entreprises peuvent s’équiper de logiciels destinés à repérer le vol de données et l’imitation de leur site internet par une plateforme frauduleuse.

Les difficultés rencontrées par les détenteurs de marques pour protéger leur propriété intellectuelle en ligne s’accumulent à mesure que les cybercriminels trouvent de nouveaux moyens de pénétrer les infrastructures des entreprises. Il suffit de jeter un œil aux derniers gros titres dans les médias pour prendre conscience du pic de cyberattaques et de l’ampleur des dégâts qu’elles font subir à leurs cibles.

[…]

Si l’existence même du deep Web et du dark Web n’a plus rien de secret depuis quelques années déjà, les fraudeurs et les cybercriminels ont affiné au fil du temps leurs tactiques sur ces réseaux numériques cachés pour frapper leurs proies plus efficacement, tout en limitant le risque de se faire attraper. Si les sites du deep Web ne sont pas indexés, le grand public peut tout de même y accéder en étant y redirigé à son insu. En effet, les voies d’accès sont nombreuses: pages à la typographie plagiée et affichant des noms ressemblant à des marques authentiques, publicités de moteurs de recherche pour certains mots-clés qui renvoient vers des sites du deep web, e-mails contenant des liens d’hameçonnage, voire applications mobiles redirigeant vers des sites non indexés.

[…]

Par Stéphane Berlot pour ecommercemag.fr

En savoir plus :

Source http://www.ecommercemag.fr/Thematique/solutions-1011/Breves/Tribune-protection-marques-deep-dark-Web-309575.htm#bVz1Bhe8ceApkYcb.97

Crédit Photo : Shutterstock

A revoir : Darknet, le côté obscur du Net …

Posté par Arnaud Pelletier le 11 décembre 2014

Logiciel espionAu quotidien, avec les moteurs de recherche classique, vous n’avez accès qu’à une petite partie d’Internet. Il existe un internet parallèle, sans limites ni protection. Sur Darknet on trouve un supermarché de la drogue, des sites de cartes bleues volées, des sites pédopornographiques et même… des annonces de tueurs à gages.

[…]

Les révélations de l’ancien consultant de l’Agence de sécurité nationale (NSA) américaine, Edward Snowden, sur la surveillance massive de l’internet par les États-Unis n’ont pas inquiété tout le monde. Car, pour les surfeurs du Darknet, un logiciel gratuit et facile d’accès permet de naviguer en toute discrétion : “Tor”, pour “The Onion Router”. En se connectant via ce réseau parallèle, n’importe qui peut brouiller son identité numérique et y faire ce que bon lui semble, sans pouvoir être repéré par les autorités.

[…]

Par la rédaction de Envoyé Spécial pour francetvinfo.fr

En savoir plus :

Source : https://www.youtube.com/watch?v=jvn-pRocmpo

Source : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/mon-envoye-special/monenvoyespecial-du-samedi-18-octobre-2014_716935.html

Crédit Photo : Shutterstock

 

Le Darknet : le web doit-il garder sa part d’ombre ? (radio)

Posté par Arnaud Pelletier le 15 mai 2014

1Il y a de fortes chances pour que le nom de Ross William Ulbricht ne vous dise rien. Dans le cas contraire, vous n’auriez jamais dû en entendre parler. Jusqu’à ces derniers mois, Ross William Ulbricht vivait heureux, parce que caché. Mais en octobre dernier, il a été arrêté par le FBI. Il va devoir répondre d’organisation de trafic de drogue, de piratage informatique et de blanchiment d’argent, via le site qu’il est soupçonné d’avoir créé : « The Silk Road ».

The Silk Road, la route de la Soie, c’est un site de commerce en ligne, sauf que ce que l’on y vend est illégal. De la drogue, des armes, de faux papiers notamment. Pour y accéder, il faut sortir de ce monde pour entrer dans un autre, parallèle, objet de nombreux fantasmes : le Darknet.

[…]

 

Par Hervé Gardette sur franceculture.fr

Invité(s) :
Amaëlle Guiton, journaliste, auteure de Hackers au cœur de la révolution numérique (Ed. Au diable Vauvert).
Eric Freyssinet, chef de la division de lutte contre la cybercriminalité, Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale
Frédéric Beghin, rédacteur en chef délégué du Parisien Magazine

En savoir plus :

Source http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-le-net-doit-il-garder-sa-part-d-ombre-2014-05-14

On a exploré le deep web …

Posté par Arnaud Pelletier le 23 octobre 2013

1Mais il existe une autre partie du deep web, et il s’agit de sites non accessibles avec un navigateur classique. Où se développe effectivement un internet « parallèle » sur lequel l’anonymat rend impossible l’application de la loi. A la fois intriguant et dangereux – pour votre ordinateur (attention aux virus), pour votre esprit (attention aux images qui restent imprimées sur la rétine) et pour des questions légales – on y croise bon nombre de projets et d’espaces qui, s’ils sont bien réels, franchissent sans vergogne le domaine des lois internationales. Ces sites ont une adresse en .onion – le reste étant généralement composée d’une suite de chiffres et de lettres désordonnées – et il est nécessaire de disposer d’un navigateur spécifique pour les atteindre, raison pour laquelle les moteurs de recherche ne les indexent pas.

[…]

Par Sylvain Abel pour spintank.fr

En savoir plus :

Sources : http://www.spintank.fr/on-a-explore-le-deep-web/

Et aussi : http://hitek.fr/actualite/deep-web-face-cachee-internet_259

 

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous