Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘olivier buquen’

1Le Premier ministre a présenté une communication relative au dispositif d’intelligence économique.

 

L’intelligence économique vise à collecter, analyser, diffuser et protéger l’information économique stratégique. Outil d’aide à la décision, au profit de l’ensemble des acteurs économiques (entreprises, établissements de recherche, ministères, régions), elle se décline en plusieurs axes :

  • un volet pédagogique, permettant de sensibiliser les acteurs concernés sur les objectifs et les méthodes de l’intelligence économique ;
  • un volet anticipation et accompagnement des évolutions, notamment par la veille stratégique, afin de permettre à ces acteurs de prendre les meilleures décisions ;
  • un volet sécurité économique, à travers la prévention des risques, notamment immatériels (savoir-faire, réputation, etc.) ;
  • un volet travail d’influence de long terme sur l’environnement économique, comme par exemple les régulations internationales de toutes natures, techniques ou de gouvernance, afin de créer un environnement favorable aux orientations choisies.

L’intelligence économique doit aider notre économie à affronter des évolutions internationales rapides et complexes. Par nature transversale et s’appuyant sur des informations issues de sources ouvertes, c’est-à-dire accessibles au public, elle irrigue les stratégies mises en œuvre par l’État en matière de politique industrielle, de développement économique ou encore de soutien à l’export.

Le Gouvernement a décidé de réformer le dispositif actuel d’intelligence économique afin de renforcer sa capacité d’alerte, d’impulsion et d’ingénierie d’intervention et d’accroître son efficacité au service de la compétitivité de l’économie française.

Madame Claude Revel, nommée aujourd’hui déléguée interministérielle à l’intelligence économique, sera rattachée directement au Premier ministre. Les orientations qu’elle devra mettre en œuvre seront définies par un comité interministériel à l’intelligence économique placé également sous la présidence du Premier ministre. La déléguée animera un réseau comportant des représentants des ministères et des préfectures, ainsi que des collectivités territoriales qui souhaiteront s’y associer.

[…]

Source : http://www.franceinfo.fr/economie/tout-info-tout-eco/l-intelligence-economique-au-service-des-entreprises-1006483-2013-05-30

En savoir plus :

Par la rédaction de gouvernement.fr

Source http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-dispositif-d-intelligence-economique

Vidéo : Une vision de l’intelligence économique …

Posté par Arnaud Pelletier le 8 avril 2013

France5-logoTrès tendance dans les entreprises, la notion d’Intelligence Économique est aussi associée à d’obscures affaires d’espionnage et de manipulation. Alors que la guerre économique atteint son paroxysme, tous les coups sont permis. Les frontières entre l’information stratégique, le renseignement économique et l’espionnage industriel sont de plus en plus poreuses. Les protagonistes emblématiques du milieu racontent ses coulisses, illustrent sa diversité. Personnages sulfureux et icônes des nouvelles branches de l’Intelligence Économique parlent sans détour de cette guerre secrète qui agite le petit monde de l’entreprise.

1

Diffusé le : 09 Avril 2013 à 21:40

Durée : 60 min

Par La Générale de Production pour france5.fr

En savoir plus :

Source http://www.france5.fr/videos/indigo_docu_012037_0_327731_179_20032013094124_F5

Dans cette émission, Olivier Buquen présente dans un premier temps le rôle de la délégation interministérielle à l’Intelligence Économique (D2IE) : dans le contexte actuel qui est celui de la mondialisation, […]

Les entreprises de toute taille (ainsi que les représentations professionnelles qui les représentent) peuvent solliciter cette délégation et ce pour deux modes d’action : anticipation et prévention d’une part, accompagnement de l’entreprise lors de tentative d’attaque ou d’ingérence d’autre part.

[…]

Invité : Olivier Buquen, délégué interministériel à l’Intelligence Économique

Par : Animateur Stratégie & Intelligence économique : Jérôme Bondu, dirigeant d’Inter-Ligère. sur actuentreprise.com

Production & Réalisation : Bernard Berge  (Yodise TV)

Rédaction : Franck Herbault

Source : http://www.actuentreprise.com/page_de_garde/lentreprise-et-la-delegation-interministerielle-a-lintelligence-economique/

http://www.youtube.com/watch?v=NDOhS_2Fbsc&feature=player_embedded

Le Guide du routard de l’intelligence économique …

Posté par Arnaud Pelletier le 4 octobre 2012
  • Parution aujourd’hui du Guide du routard de l’intelligence économique

Une excellente initiative de la D2IE afin de mieux sensibiliser, entre autre les PME, à la nécessite de mettre en place des démarches d’Intelligence Économique.

L’intelligence économique est un moyen d’action essentiel pour renforcer la compétitivité des entreprises.  C’est  pourquoi,  à  l’initiative  d’Olivier  Buquen,  délégué  interministériel  à  l’intelligence  économique  (D2IE),  vient  de  paraître  le “Guide  du  routard  de  l’intelligence économique”.

La célèbre collection “Le guide du routard” est en effet un outil idéal pour donner aux chefs d’entreprises,  particulièrement  aux  dirigeants  de  PME  et  de  TPE,  des  conseils  simples  et concrets  pour  organiser  et  coordonner  leurs  actions  de  veille,  d’influence  et  de  sécurité économique.

Ce  Guide  a  été  élaboré  avec  le  soutien  de  nombreux partenaires,  qui  accompagnent  au quotidien  le  développement  des  entreprises  :  le  Conseil  supérieur  de  l’ordre  des  experts-comptables,  CCI  de  France,  le  Groupement  des  industries  aéronautiques  de  France, Groupama et TL Conseil.

Fidèle  à  la  tradition  de  la  collection  dirigée  par Philippe  Gloaguen,  le  Guide  du  routard  de l’Intelligence Économique est un outil utilisable par tous, pédagogique et adapté à toutes les entreprises quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité.

L’enjeu n’est ni plus ni moins que la compétitivité des entreprises françaises, leur pérennité et, en conséquence, le développement de l’emploi en France.  C’est  ainsi  que  ce  nouveau  Guide  du  routard  enseigne,  de  façon  claire  et  même  plutôt ludique, comment mettre en œuvre une veille stratégique, comment identifier et protéger ses informations  stratégiques  et  ses  savoir-faire,  comment  et  pourquoi  développer  des  actions d’influence  et  de  lobbying,  et  indique  qui  sont  les  interlocuteurs  utiles  pour  obtenir  aide  et conseils. Diffusé  gratuitement  par  les  partenaires  du  projet,  le  Guide  du  routard  de  l’Intelligence Économique sera présenté le 4 octobre, à l’occasion du  67ème Congrès national de l’Ordre des experts-comptables.

La  parution  de  ce  guide,  à  l’initiative  de  la  D2IE,  est  une  nouvelle  démonstration  de l’implication  de  l’Etat  en  faveur  du  développement  de  l’intelligence  économique  dans  les entreprises.

  • Le sommaire de l’ouvrage en images :


Source : Communiqué de presse relatif à la parution du Guide du Routard de l’intelligence économique. Réalisé à l’initiative de la Délégation Interministérielle à l’Intelligence Économique avec le soutien de nombreux partenaires, ce guide sera présenté officiellement le 4 octobre, à l’occasion du 67ème Congrès national de l’ordre des Experts-Comptables.

L’intelligence économique en Normandie, une CCI active …

Posté par Arnaud Pelletier le 10 juin 2011

Depuis bientôt 2 ans qu’il occupe la fonction de délégué interministériel à l’intelligence économique, Olivier Buquen a entrepris d’effectuer un tour de France des régions pour y mesurer tantôt l’excellence, tantôt le manque de prise de conscience en matière d’intelligence économique. Derrière une terminologie qui peut parfois paraître abstraite, se cache pourtant la survie de nos entreprises sur les marchés internationaux…

Protégons-nous !!! Telle pourrait être la conclusion de la journée de rencontre organisée cette semaine en préfecture de région entre les acteurs économiques et les différents services de l’Etat concernés par la question de l’intelligence économique (IE).Une entrevue marquée par la venue d’Olivier Buquen, le monsieur IE en France. Directement rattaché à la présidence de la République et placé auprès du ministère de l’Economie, il a pour mission d’animer mais aussi de promouvoir toutes les actions en faveur de la défense de nos entreprises.

Dans l’économie de marché dans laquelle elles évoluent, nos entreprises sont bien souvent exhortées à se tourner vers les marchés de l’export pour gagner des parts de marchés supplémentaires. Un positionnement que ne remet nullement en cause Oliver Buquen, bien au contraire, mais sur lequel il souhaite attirer l’attention des entreprises, a fortiori des PME, souvent moins bien armées que les grands groupes. « Lorsque nos entreprises vont à l’export, elles doivent être conscientes qu’elles sont de fait plus exposées. Il nous appartient donc de les alerter sur les risques potentiels, car notre objectif est la protection du patrimoine économique et scientifique des sociétés de recherche et des entreprises. Protection de leurs brevets, de leur réputation, de leurs actifs… et de leurs emplois ! », insiste le délégué.

[…]

Afin de pouvoir informer de manière concrète les entreprises sur les risques auxquels elles peuvent être exposées, l’Etat recense sur une base de données toutes les atteintes dont des entreprises françaises ou étrangères, ont été l’objet. Cela va du simple vol de portable ou clé USB à l’intrusion du réseau informatique d’une entreprise en passant par la campagne de désinformation. « Dès qu’une entreprise est victime de ce type de méfait, elle doit nous prévenir. Elle doit également prendre contact avec nos représentations locales lorsqu’elle envisage une mission export par exemple, que nous puissions l’informer en amont des bonnes pratiques à mettre en œuvre pour assurer sa sécurité économique ».

Complément d’information avec Olivier Buquen, au micro de Jacques-Olivier Gasly

1 – Qu’est-ce que l’Intelligence Economique ?

2 – Quel est le but de ce type de journée ?

3 – Que doit faire une entreprise lorsqu’elle est victime d’une « attaque » ?

Par la CCI de Normandie pour drakkaronline.com

En savoir plus :

http://www.drakkaronline.com/article108540.html

Une piqûre de rappel pour doper l’intelligence économique …

Posté par Arnaud Pelletier le 4 février 2011

Olivier Buquen, Michel Guillot, Clément Lubin et Henri-Michel Robert ont rappelé que « toute entreprise, petite ou grande, qui développe quelque chose de spécifique ou qui est exposée à la concurrence internationale doit être protégée ».

MARNE

Hier, la visite éclair du délégué interministériel à l’intelligence économique a été l’occasion de rappeler aux entreprises champardennaises que l’État les aiderait à s’armer pour faire face à la concurrence internationale.

«NOS missions s’articulent autour de trois axes.

  • La veille stratégique qui consiste à jouer le rôle de vigie pour aider les dirigeants d’entreprise à être plus compétitifs », explique Olivier Buquen, délégué interministériel à l’intelligence économique.
  • Le deuxième volet vise « le soutien à la compétitivité pour permettre aux entreprises et aux établissements de recherche de gagner des parts de marché à travers l’innovation et le soutien à l’exportation. »
  • Le dernier domaine d’intervention concerne la sécurité économique.

Il est là question « de protection du patrimoine humain, scientifique et technologique pour faire face aux risques liés à une concurrence plus intense ».
Si toutes les entreprises sont potentiellement concernées par le problème de la sécurité, il y a des secteurs d’activités plus vulnérables que d’autres.

« Ce sont d’une façon générale les petites ou grandes entreprises qui développent quelque chose de spécifique ou qui sont très exposées à la concurrence internationale. Il ne s’agit pas de se bunkériser mais il y a des choses à protéger quand des flux arrivent de l’extérieur. Il ne faut être ni paranoïaque ni naïf », prévient Henri-Michel Robert, le directeur régional du renseignement intérieur.
« Nous suivons 120 secteurs d’activité dont 20 sur lesquels se concentrent la moitié des incidents », précise Olivier Buquen.

[…]

Par  E.L. pour lunion.presse.fr

En savoir plus :

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/une-piqure-de-rappel-pour-doper-lintelligence-economique

Les soupçons d’espionnage industriel chez Renault ont remis la problématique de l’intelligence économique au cœur de l’actualité.

Maîtriser et protéger son information stratégique est un enjeu essentiel pour les entreprises, surtout dans une économie mondialisée. Olivier Buquen, délégué interministériel à l’intelligence économique était à Lille hier (27/01/11)  pour rencontrer les acteurs du tissu économique régional. « Protéger nos entreprises, c’est protéger nos emplois », souligne M. Buquen, pour qui l’intelligence économique passe par « la veille stratégique, l’influence et la protection économique ».

[…]

Un Schéma régional stratégique de l’intelligence économique (SRIE) a été mis en place en 2005 par le préfet de région afin de renforcer l’existant et impulser de nouvelles actons ciblées de sensibilisation, de formation et d’accompagnement des PME/PMI à la culture et aux outils de l’intelligence économique.

Par La Voix du Nord pour lavoixeco.com

En savoir plus :

http://www.lavoixeco.com/actualite/la_une/euroregion/2011/01/27/article_intelligence-economique-region-le-delegue.shtml

Délégué interministériel à l’Intelligence économique depuis septembre 2009, Olivier Buquen revient sur l’affaire Renault et sur les efforts de l’Etat pour aider à la protection des entreprises et des secrets d’affaires.

L’affaire Renault prouve-t-elle que la menace s’intensifie autour des entreprises?
Au-delà du cas Renault, les chiffres le prouvent. Le nombre des incidents survenus sur le territoire français, que nous recensons depuis cinq ans, est alarmant. Il s’élève à plusieurs milliers. Il révèle aussi que tous les secteurs, toutes les régions, et des entreprises de toutes tailles, sont touchés. Le nombre de pays dont les ressortissants se livrent à de l’espionnage industriel est aussi en progression. Le cas Renault illustre donc la nécessité croissante pour toute entreprise de se protéger.

Pourquoi le risque progresse-t-il?
L’économie est mondialisée, la concurrence, plus intense. Elle pousse les entreprises à être plus ouvertes mais sans tomber dans la naïveté. Elles doivent trouver un équilibre : être moins vulnérables sans tomber dans la paranoïa. Des procédures de contrôle existent dans toutes les structures, mais elles ne sont pas forcément opératoires contre des agissements de type fraude ou escroquerie. Or, toute organisation fonctionne sur la base de l’honnêteté de ses salariés. Le risque zéro n’existe pas. […]

Quelles sont les mesures que vous préconisez?
Nous travaillons à un projet de loi afin de renforcer juridiquement la protection des informations stratégiques. Nous avons besoin d’un nouveau cadre, clair et simple, pour assurer une meilleure défense des secrets d’affaires. C’est l’un des deux axes du plan d’action que j’ai proposé au comité directeur de l’Intelligence économique, qui est en quelque sorte mon conseil d’administration. Il est présidé par Claude Guéant et regroupe les directeurs de cabinet de sept des principaux ministères du gouvernement. […]

Mais comment les entreprises peuvent-elles améliorer leur sécurité?
Nous sommes en train de mettre au point un outil opérationnel qui pourra permettre à tout chef d’entreprise, quelle que soit la taille de sa structure, de définir les risques auxquels elle est exposée.

[…]

La nature des attaques qui menacent les entreprises a-t-elle changé?
Disons qu’elles s’intensifient, que le spectre devient très large. La menace peut venir de fournisseurs pendant une visite de site, d’un stagiaire dont le rapport recèle des informations confidentielles, de prospects, etc.

[…]

Quels sont les cas d’espionnage les plus frappants que vous ayez vus?
[…]

Par Sylvie Andreau pour Le Journal du Dimanche sur lejdd.fr

En savoir plus :

http://www.lejdd.fr/Economie/Industrie/Actualite/Olivier-Buquen-delegue-interministeriel-a-l-Intelligence-economique-revient-sur-l-affaire-Renault-252627/?sitemapnews

Et encore :

http://www.usinenouvelle.com/article/le-tissu-des-petites-entreprises-se-fait-voler-perpetuellement.N144336

Et toujours :

http://www.lepoint.fr/economie/le-gouvernement-s-alarme-du-nombre-d-incidents-lies-a-l-espionnage-industriel-07-01-2011-128121_28.php

Et enfin :

http://www.daily-bourse.fr/la-dcri-enquete-sur-l-espionnage-industriel-chez-r-Feed-REUnPAE70608U20110107105502.php

Syndicat Français de l’Intelligence Economique …

Posté par Arnaud Pelletier le 22 décembre 2010

SYNFIE

Cette nouvelle organisation syndicale a notamment pour objet de :

  • représenter  et  défendre  les  intérêts  professionnels,  moraux,  économiques  et  commerciaux  de  ses adhérents,
  • définir  et  faire  connaître  le  point  de  vue  des  praticiens  de  l’Intelligence  Économique  sur  les  sujets concernant directement ou indirectement les entreprises, afin qu’elles bénéficient d’un environnement législatif et réglementaire favorable,
  • créer  et  d’entretenir  par  des  relations  de  bonne  confraternité  une  entente  et  une  cohésion professionnelle entre tous les membres,
  • centraliser et de fournir tous  les renseignements recueillis, tant en France qu’à  l’étranger, susceptibles d’intéresser ses adhérents ; d’assister ses membres dans l’exercice de leur profession, de maintenir des traditions d’honneur, d’indépendance, de qualité, de compétence et de confraternité de ses membres,
  • concourir  au  développement  et  à  la  promotion  de  l’Intelligence  Economique  sous  tous  ses  aspects, notamment  dans  le  cadre  des  relations  qu’il  se  doit  d’entretenir  avec  les  acteurs  économiques  et institutionnels de ce secteur,
  • œuvrer au développement de  la Profession et en assurer  la défense  tant auprès des Pouvoirs Publics que des Administrations compétentes, tant au niveau national, européen et international en :

[…]

En savoir plus :

http://fepie.fr/site/downloads/Communiqus%20de%20presse%20FEPIE/communique_synfie.-_16.12.10_docx0.pdf

Et aussi :
Olivier Buquen,  délégué  interministériel  à  l’intelligence  économique,  se  félicite  de  la  création  du Synfie,  nouveau  syndicat  des  professionnels  de  l’intelligence  économique,  annoncée  par  son président, Hervé Séveno.  […]

http://fepie.fr/site/downloads/Autres%20documents%20publics/communiqu_synfie-olivier_buquen.pdf

INTERVIEW – Olivier Buquen, le délégué interministériel à l’intelligence économique, détaille les grands chantiers qu’il a lancés depuis sa prise de fonction, en septembre2009. Avec pour objectif de mieux armer les entreprises françaises pour faire face à cette nouvelle compétition mondiale.

Quel est votre champ d’action?

Olivier Buquen – Nos missions s’inscrivent dans les domaines de l’intelligence économique où l’État apporte une valeur ajoutée: la veille, le soutien à la compétitivité et la sécurité économique. Nous alertons les chefs d’entreprise sur les méthodes qui peuvent leur permettre d’être plus compétitifs au sein de l’économie mondiale, et sur les menaces qui les guettent, tout en proposant des parades simples. Nous suivons l’évolution des normalisations, en particulier au niveau européen. Nous effectuons également un travail de veille des pépites de notre économie. Nous recommandons l’intervention de l’État pour soutenir financièrement certaines entre­prises jugées d’importance nationale: des fonds d’investissement publics peuvent prendre une participation au capital pour faire barrage à des intérêts étrangers qui pourraient être hostiles. Nous étudions enfin des dossiers présentés par le chef de l’État et le premier ministre sur tous types de sujets, allant d’atteintes graves à l’image d’une entreprise via les réseaux sociaux, […]

Faut-il faire évoluer la législation sur le secret d’affaires?

Oui: il faut renforcer la protection des informations stratégiques des entreprises françaises. Pour cela, nous allons donner un cadre simple aux chefs d’entreprise pour organiser cette protection, et durcir les sanctions auxquelles s’exposent ceux qui utilisent ces informations au détriment des entreprises. Nous présenterons bientôt un texte de loi, qui aura vocation à être examiné par le Parlement. Il prévoira notamment des poursuites pénales et civiles à l’encontre de quiconque vole ou divulgue les informations clés d’une entreprise.

Quelles sont vos autres priorités?

Pour aider les entreprises et les laboratoires de recherche à se protéger, nous développons un outil leur permettant de mesurer leur degré de vulnérabilité aux risques, qu’ils visent le capital, la réputation, ou encore les actifs ou la R&D.Cet outil facile d’utilisation, adapté à toutes tailles d’entreprises, sera diffusé courant 2011, et permettra de mesurer le niveau de protection, de comparer ce niveau à celui de concurrents du même secteur d’activité, et de formuler des préconisations adaptées à chaque cas.

[…]

Par Perrine Créquy pour LE FIGARO

En savoir plus :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/12/08/04016-20101208ARTFIG00710-durcir-les-sanctions-contre-les-voleurs-d-informations.php

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous