Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘tf1’

Smartphones et virus informatiques en vidéo …

Posté par Arnaud Pelletier le 16 mars 2016

telephonePhotos, messages, codes secrets… : les smartphones contiennent un (très) grand nombre de données personnelles. Bien moins protégés que les ordinateurs, les téléphones sont la cibles de plus en plus de virus. Pour éviter les problèmes, certaines pratiques sont à respecter. Explications.

[…]

Par la rédaction de lci.tf1.fr

En savoir plus :

Source http://lci.tf1.fr/jt-we/videos/2016/les-smartphones-nouvelles-cibles-des-virus-informatiques-8723658.html

Crédit Photo : Shutterstock

Le contre-espionnage français vu de l’intérieur : veille et web 2.0 …

Posté par Arnaud Pelletier le 15 septembre 2011

Le 11 septembre 2001 a également bouleversé les méthodes de la lutte anti-terroriste en France.

La preuve au siège de la direction centrale du renseignement intérieur où les caméras n’ont pratiquement jamais accès …

 

Par TF1 pour le journal de 20H sur videos.tf1.fr

En savoir plus :

http://videos.tf1.fr/jt-20h/exclusif-le-contre-espionnage-francais-vu-de-l-interieur-6682250.html

Seine-et-Marne : plus de police, le maire embauche un détective privé …

Posté par Arnaud Pelletier le 25 février 2011

JT 13 heures de TF1, le 25/02/11.

Résumé :

Pour résoudre une affaire de dégradations sur la voie publique, le maire de Crégy-lès-Meaux a fait appel à une agence de détectives privés.

La ville n’a plus de commissariat, il reste seulement un agent municipal.

En savoir plus :

http://videos.tf1.fr/jt-13h/seine-et-marne-plus-de-police-le-maire-embauche-un-prive-6292814.html

La fraude gagne du terrain dans les entreprises.

Posté par Arnaud Pelletier le 3 septembre 2010
20 H de TF1.
La fraude gagne du terrain dans les entreprises.
Un sujet tabou et pourtant une entreprise sur deux serait victime de la malveillance de ses propres salariés.
TF1 nous livre son reportage pour le 20 h.

Client mystère vidéo sur TF1

Posté par Arnaud Pelletier le 2 juin 2009

Exclusivité Agence LEPRIVE : La Vidéo Mystère

Réalisé en caméra cachée, c’est un faux client envoyé par notre société pour mesurer la qualité d’accueil et de prestation d’un point de vente et/ou des individus en contact avec la clientèle. Les visites mystères sont en général commanditées par des franchises ou enseignes pour auditer leur réseau de distribution mais aussi par des PME de toutes tailles soucieuses de vivre l’expérience client.
Notre montage permet de flouter les visages, marques et lieux, sous-titrer les conversations si besoin, et identifier les temps fort de la visite par des incrustations à l’écran.
Nos vidéos sont faites sur mesure, selon la volonté de chaque client. C’est un excellent outil de management opérationnel et décisionnel ainsi que pour la formation du personnel grâce à l’impact de l’image. La vidéo mystère permet de mesurer en temps réel les implications terrain ainsi que le ressenti client.

Le reportage de TF1 :

Agence Leprivé – Client Mystère

Les bronzés 3 : prison avec sursis pour six pirates de 21 à 53 ans

Posté par Arnaud Pelletier le 28 avril 2009

Au moment où le projet de loi Hadopi va être discuté devant le Parlement, l’affaire « Les bronzés 3 » nous montre que le phénomène du téléchargement illégal de films sur internet n’est pas l’apanage d’adolescents désargentés et désocialisés, boulimiques de sons et d’images. Dans un jugement du 12 février 2009, le TGI de Nanterre a condamné trois salariés de TF1, un informaticien, un agent d’Air France et un infirmier à un mois de prison avec sursis. Ils ont également été condamnés à indemniser le préjudice subi par les parties civiles.
Ils doivent verser 15 000 euros de dommages-intérêts à Studio Canal, en qualité de distributeur exclusif du film. Le tribunal lui a octroyé une indemnisation forfaitaire, refusant sa base de calcul. Le Syndicat de l’édition vidéo numérique et la Fédération nationale des éditeurs de films sont également indemnisés car le préjudice subi en raison de la diffusion anticipée du film sur internet est avérée. Josiane Balasko, Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte reçoivent chacun un euro au titre du préjudice moral en qualité de co-auteurs, scénaristes et acteurs. Alors que Marie-Anne Chazel et Christian Clavier voient leur demande rejetée. SA TF1 est également déboutée de ses demandes, en raison de son manque de vigilance et de sa désorganisation qui, selon le tribunal, ont contribué à son préjudice.
C’est notamment à partir d’une copie de très bonne qualité détenue par la chaîne de télévision que le film s’est retrouvé en téléchargement sur des forums et des sites d’échanges, juste après sa distribution en salle mais en avant celle en vidéo. L’enquête a permis de remonter jusqu’à une secrétaire du laboratoire de transfert de TF1 qui avait obtenu le film de sa supérieure hiérarchique, comme cela se pratique couramment. Cette dernière avait justement autorisé le vidéothécaire à réaliser une copie numérique du film.

http://www.legalis.net/

Le Détective a attiré les téléspectateurs sur TF1

Posté par Arnaud Pelletier le 18 février 2009

Audiences TV : Le Détective a attiré les téléspectateurs sur TF1

Par la redaction de Tele7.fr 

Hier soir, en seconde partie de soirée, TF1 a fait le plein de téléspectateurs avec son nouveau magazine : le Détective. Cette émission nous plonge dans les enquêtes trépidantes d’un détective privé prénommé Eliott.Mardi soir à 22h40, TF1 diffusait un numéro inédit du Détective. Elliot Battit est un authentique détective privé. Dans ce nouveau numéro, ce héros des temps modernes tentera tout d’abord d’aider un père à retrouver sa fille emmenée par son ex-compagne.Eliott épaulera ensuite une famille à la recherche de leur frère disparu du jour au lendemain, il y a seize longues annéesLe programme d’info-divertissement a attiré 2 227 000 téléspectateurs soit une part d’audience de 24,2%.Sur W9, on pouvait suivre à 22h05 un numéro de W9 le Mag. Le magazine présenté par Marie-Ange Casalta s’intéressait cette semaine aux “Gardes du corps : les coulisses d’un métier à haut risque”. Le programme a réuni 394 000 téléspectateurs (2,1% PDA).

Le Détective de retour sur TF1

Posté par Arnaud Pelletier le 17 février 2009

Ce soir sur TF1, diffusion à partir de 22h40 de l’émission Le Détective avec Eliot Battit

Le Détective de retour sur TF1

Le Détective de retour sur TF1 © TF1

Le mardi 27 février, à 22h40, Le Détective fera son grand retour sur TF1. Pour rappel, cette émission, créée par la boîte de production de Julien Courbet, nous plonge dans les enquêtes trépidantes d’un détective privé prénommé Eliott.

Dans ce nouveau numéro, cet héros des temps modernes tentera tout d’abord d’aider un père à retrouver sa fille emmenée par son ex-compagne. Eliott épaulera ensuite une famille à la recherche de leur frère disparu du jour au lendemain, il y a seize longues années…

Rediffusions le jeudi 19 à 2h55 et le mardi 24 à 2h00

Résumé des deux affaires traitées :

1re affaire : Je veux voir ma petite fille Depuis plus d’un an, Christophe est sans nouvelles de sa petite fille de 5 ans : bien qu’il ait obtenu le droit de garde, son ex-compagne l’empêche de voir son enfant, qui est aujourd’hui introuvable. L’enquête étant au point mort, Christophe a décidé de faire appel aux services d’Eliot Battit. Le détective reprend l’affaire depuis le début, en étudiant chaque élément, chaque information.
2e affaire : A la recherche de notre frère Michel, 17 ans, a envoyé une lettre à sa famille, dans laquelle étaient écrits ces quelques mots «Je ne veux plus jamais vous voir». C’était il y a seize ans. Depuis, ses proches n’ont plus jamais eu de nouvelles de lui.
Qu’est-ce qui a pu le pousser à agir de la sorte ? Dispute ou lourds problèmes familiaux ? Lui est-il arrivé malheur ? Eliot Battit enquête.

les news …

Posté par Arnaud Pelletier le 17 mars 2008

4ème JOURNEE NATIONALE CITOYENNETE ET SECURITE

Depuis quatre ans, le Ministère de l’Intérieur et la société VediorBis s’associent dans le cadre d’une action d’insertion visant les jeunes issus de quartiers défavorisés.

C’est une opération d’information destinée à promouvoir les métiers publics et privés de la sécurité et de la défense. Elle est organisée conjointement par la Direction de la Formation de la Police Nationale, qui accueille ces journées dans treize de ses écoles, et par autant d’agences du groupe VédiorBis.

Cette année, l’opération concernera 420 jeunes (30 à l’ENP Draveil) sur trois jours et demi, les 31 Mars, 1ier, 2 et 3 Avril.

Le CNSP-ARP devient cette année partenaire et sera présent pour la première fois à ces journées citoyenneté et sécurité.

Lors de la journée du 1er Avril qui se déroulera à l’Ecole Nationale de Police de Draveil, la Chambre Professionnelle des Détectives présentera sur un stand, les divers aspects de la profession ainsi que les différentes formations permettant d’accéder à l’activité.

LE TITULAIRE DU NOM DE DOMAINE N’EST PAS RESPONSABLE DU CONTENU

Le titulaire d’un nom de domaine n’est responsable du contenu d’un site qu’en l’absence d’un directeur de la publication…

Article à lire sur Legalis.Net

(Sources Legalis.Net)

TF1 ET L’EMISSION LE DETECTIVE EN 2ème PARTIE DE SOIREE

Julien Courbet accorde cette semaine une interview au magazine Closer, dans lequel il revient sur son parcours, mais aussi ses envies.

Le 8 janvier dernier, TF1 diffusait « Le détective », un programme produit par l’animateur de TF1. Ce premier numéro avait réuni 5.2 millions de téléspectateurs, soit 20.5% de PDM. Avec un tel score, on se demandait si « Le détective » allait revenir. Julien Courbet confie à Closer que l’émission va revenir en seconde partie de soirée, et non plus en prime-time comme la première édition, et le concept va être un peu modifié.

Source : Closer

CARTE JUDICIAIRE : SUPPRESSION DE TRIBUNAUX POUR ENFANTS

Un décret du 6 mars 2008 fixe le siège et le ressort des tribunaux pour enfant, suite à la réforme de la carte judiciaire

A lire sur JurisClasseur

Sur le même modèle, Un décret du 6 mars 2008 modifie le siège et le ressort des tribunaux de l’application des peines suite à la réforme de la carte judiciaire.

A lire sur JurisClasseur

WIFI – SECURITE DES AEROPORTS MISE EN QUESTION

Une étude met en avant le manque de sécurisation des réseaux Wi-Fi dans les aéroports. Passagers et entreprises sont les grands perdants. Les pirates, eux, jubilent.

A lire sur le JOURNAL DU NET

(Sources Journal du Net)

Regards sur le Détective Eliot Batit – Entretien pour le CNSP-ARP

Posté par Arnaud Pelletier le 9 janvier 2008

Et si vous vous présentiez rapidement ? Qui est Eliot Batit ?

Autodidacte, j’ai commencé à travailler dans le renseignement privé à l’âge de 17 ans dans l’analyse des personnes dites « à risques » ou spoting en Grande Bretagne.

Chargé de protéger les événements de grande envergure par le recueil du renseignement autour des personnes, j’ai souhaité parfaire ma formation de terrain, et ainsi proposer mes services au monde de l’entreprise et à ses dirigeants, je me suis attelé aux techniques de résolution des conflits (communication d’influence, négociation, médiation,…), car les menaces liées aux rumeurs, à la désinformation, à ce qu’on appelle aujourd’hui l’Intelligence Economique me paraissaient en plein essor.

La suite, vous la connaissez, au fur et à mesure du développement de mon activité j’ai été amené à traiter des dossiers où la disparition de personnes avait des répercussions conséquentes.

Le métier d’ARP se réglementant, je me suis mis au diapason pour pouvoir exercer pleinement cette activité

La bande annonce de l’émission est accrocheuse : Vous êtes devenu le play-boy des détectives ! Pour vous, l’apparence fait-elle le détective comme l’habit fait le moine ?

Bien sûr que non ! C’est bien ça le problème. Le cliché de « Bogart » dans son fauteuil et son imper reste, pour le commun des mortels, l’image du détective français.

C’est en ça que j’ai souhaité montrer une autre image, la mienne.

On peut être détective et être en baskets le lundi, en costume le mardi,… c’est même une nécessité.

Après,…. Je suis comme je suis !

Quelles ont été les conditions du tournage ?

Les conditions du tournage ont été du mieux possible. Nous sommes partis sur Marseille, début de l’enquête, sans savoir vraiment le temps que nous passerions sur place, même si une production de télé a un budget, et que le temps n’est pas extensible.

Une équipe de tournage m’a suivi jour et nuit dans toutes mes investigations.

Même si je suis un coutumier du fait, j’avoue que l’équipe technique a été soumise à rude épreuve et a joué de subtilités pour ne pas trop me déstabiliser

Quel impact a eu le tournage sur votre vie professionnelle ?

Ma structure professionnelle est légère, fluctuante en fonction des affaires et de l’activité, variable le cas échéant.

Aussi, celle-ci a été mise en suspend le temps de l’enquête. Après tout, il s’agissait d’une affaire comme une autre.

Cette enquête a-t-elle été difficile ?

Oui, cette enquête a été difficile. Il a fallu aller chercher le renseignement, faire du porte à porte, « se manger des murs ». Avec en plus la pression de « réussite » que vous apporte la caméra.

Beaucoup de stress et surtout d’émotion avec cette jeune fille en attente de résultats. Angélique m’a beaucoup ému et touché

Vous êtes spécialisé en recherche de personnes disparues : d’après vous, toutes les enquêtes aboutissent-elles à un résultat ?

Mon expérience m’a amené à la réflexion que la recherche de personne est une spécialité difficile sur plusieurs points dont un qui est l’attente de réponses, certainement plus forte, de la personne qui vous mandate.

Des résultats, on en obtient, c’est une certitude, mais pas toujours ce que l’on aimerait. C’est aussi une question de temps et d’argent.

On peut se retrouver face à un cercueil, une personne décédée, des personnes dans des situations de vie terrible… ce n’est pas simple.

Surtout qu’il faut garder à l’esprit la définition première de la recherche privée : « apporter la preuve de … ». Ensuite, les répercussions, juridiquement, on a pas à s’en soucier….

Retrouvez-vous facilement les personnes que vous recherchez ?

Ce serait mentir que de répondre positivement à cette question.

Je suis très attentif et minutieux quant aux prescripteurs qui me mandatent et à l’utilisation, par la suite, de mes investigations.

La recherche de personnes est une spécialité d’un métier, déjà, de spécialistes mais qui nécessite, à mon avis une polyvalence certaine pour arriver à ses fins.

Il faut connaître, les techniques d’entretien, de communication et d’apaisement, de manière à instaurer un climat de confiance, les techniques de terrain comme la filature à pied que j’apprécie tout particulièrement avec le changement d’apparence.

Il faut savoir gérer ses émotions et son « moi ». Car j’ai le sentiment profond que pour pouvoir réussir dans cette spécialité il faut s’approprier « le cas ».

Il faut donc savoir aussi s’en prémunirPour qui recherchez-vous ces personnes ? (parents, amis, etc…)

Essentiellement pour des entreprises ou des personnes présentant des intérêts majeurs

Quel message souhaitiez-vous faire passer en participant à cette émission ?

Ce qui m’a convaincu de faire cette émission c’est son réalisme.

Si on met de côté la réalisation, nécessaire à toute émission télévisuelle, il n’y a pas de scénario, la gabardine a disparu, il n’y a pas de « pouvoir magique » du détective et encore moins de déduction « élémentaire » liée à l’intelligence subtile du personnage. On a un panel de vraies techniques, il n’y a pas de faux-semblants Essentiellement pour des entreprises ou des personnes présentant des intérêts majeurs

Vous dites vous-même qu’il faut “sortir des clichés”. Mais les images de la bande-annonce sont très “clip”. Ne risquent-elles pas d’avoir l’effet inverse et de montrer une caricature du détective ?

Attendons de voir l’émission entièrement. La bande-annonce a un devoir accrocheur, apparemment, ça marche !! On ne peut pas tomber dans la caricature quand on montre la réalité d’une enquête.

J’utilise vraiment tous les accessoires présentés dans cette émission.

Le 4×4 saura se transformer selon les différentes situations de travail…

Mais et surtout, tous les détectives ne sont pas tous des anciens flics…, et le métier ne se borne pas à passer un coup de fil à son ancien collègue des R.G. ou autre pour avoir une info ou à contacter une de ses maîtresses fonctionnaire dans une administration pour avoir une adresse ! C’est ça un cliché !

On peut venir du civil et avoir une vie professionnelle atypique et faire ce métier et surtout en vivre. Les menaces évoluent, le métier de détective doit suivre cette évolution, son image aussi.

Dans ce cas, l’émission ne fait-elle pas courir un danger à l’ensemble des professionnels de la recherche privée qui sont plutôt des “généralistes de l’enquête” et dont l’activité est davantage tournée vers les entreprises ou l’industrie ?

Non, pas du tout. Il a fallu pour cette première émission montrer une des facettes de la profession. Si l’émission était amenée à perdurer toutes les facettes de ce métier seraient envisagées, hormis l’adultère, toutes les affaires un peu « glauques » et celles en lien direct avec la police.

Vous êtes membre de la Chambre Professionnelle : la production n’aurait-elle pas dû l’informer d’une telle émission afin qu’elle puisse conseiller et orienter l’image de la profession qu’elle souhaite donner au public ?

J’ai été très difficile à convaincre pour réaliser cette émission, imposant ce que je suis et les exigences de ce métier. Aux vues de ces éléments et de l’attention particulière de Julien COURBET et de ses équipes sur ce projet qui sort du cadre habituel de ses productions, j’ai apporté, je pense, beaucoup de réponses.

J’ai choisi le CNSP-ARP pour l’image qu’il représente, sa réputation de clairvoyance et d’honnêteté.

L’image de la profession diffusée par la chambre est la bonne et je pense la représenter suffisamment pour que l’équipe de production n’ai pas ressenti le besoin de contacter la chambre directement. Je laisse néanmoins la production vous répondre en ses termes, ce ne sont que mes propres propos.

Un dernier point sur lequel je souhaite insister. Le métier d’Agent de Recherches Privées, et spécialement la recherche de personne, est un métier passionnant, humain, et avec une belle raison d’être : la manifestation de la vérité.

Les clichés que l’on s’en fait dépassent l’image proprement dite d’un « Poirot » ou d’un « Sherlock » voire d’un « Magnum »… C’est un métier difficile où il faut jouer sans cesse avec les aléas qui font le genre humain, où la vie personnelle est malmenée et il n’y a pas de secret, le renseignement se cherche, se trouve, et s’utilise !

Il y a des bonnes et des mauvaises années, il y a aussi la conscience du détective face à certaines choses de la vie qui blessent et qui mettent en face de réalités de la vie déstabilisantes.

Mais il y a aussi des hommes et femmes comme Angélique qui me rappellent pourquoi j’aime ce métier. Je suis fier de faire ce métier et je mettrai tout mon cœur à lutter contre CES VRAIS clichés qui font aujourd’hui le bonheur de certains « barbouzes » qui sont tout sauf des Agents de Recherches Privées, frustrant par là même la nouvelle génération.

Et c’est en ça que je me sens proche du CNSP-ARP.

Propos recueillis par Marie-Françoise Hollinger, Présidente du CNSP-ARP

Crédit Photo : © CNSP-ARP – Chambre Professionnelle des Détectives Français

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous