Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Enquêtes, Investigations, Intelligence économique,
Renseignement, Numérique, Cyber, Veilles, TIC, SSI …

Articles taggués ‘Renseignement’

Vidéo : Une vision de l’intelligence économique …

Posté par Arnaud Pelletier le 8 avril 2013

France5-logoTrès tendance dans les entreprises, la notion d’Intelligence Économique est aussi associée à d’obscures affaires d’espionnage et de manipulation. Alors que la guerre économique atteint son paroxysme, tous les coups sont permis. Les frontières entre l’information stratégique, le renseignement économique et l’espionnage industriel sont de plus en plus poreuses. Les protagonistes emblématiques du milieu racontent ses coulisses, illustrent sa diversité. Personnages sulfureux et icônes des nouvelles branches de l’Intelligence Économique parlent sans détour de cette guerre secrète qui agite le petit monde de l’entreprise.

1

Diffusé le : 09 Avril 2013 à 21:40

Durée : 60 min

Par La Générale de Production pour france5.fr

En savoir plus :

Source http://www.france5.fr/videos/indigo_docu_012037_0_327731_179_20032013094124_F5

Dans une conférence, un représentant du FBI a indiqué que l’agence fédérale considérait comme une priorité la surveillance en temps réel des services de communications en ligne et des services cloud pour l’année 2013.

1Si on parle beaucoup de Patriot Act ou des différentes lois américaines sur la surveillance des communications électroniques, le FBI rencontre quelques difficultés pour surveiller en temps réel certains services de communications en ligne comme Gmail, Google Voice ou Dropbox. Mais cela pourrait bientôt changer, souligne un article de Slate.com, avec une extension des compétences du FBI. Le bureau fédéral considère la surveillance de toutes les formes de conversation sur Internet et du stockage cloud comme une priorité pour l’année 2013.

[…]

  • Les carences législatives pointées du doigt

[…]  le FBI doit avoir le pouvoir de mandater une surveillance en temps réel de Dropbox, des jeux en ligne (comme la fonction chat dans Scrabble), de Gmail et de Google Voice ». Il ajoute « ces moyens de communications sont utilisés pour des conversations criminelles ».

[…]

Le juriste travaille donc avec d’autres membres de la communauté du renseignement pour proposer l’extension des pouvoirs de surveillance d’Internet.

Par Jacques Cheminat pour lemondeinformatique.fr
En savoir plus :

Espionnage industriel : 12 grandes affaires et bien d’autres …

Posté par Arnaud Pelletier le 24 janvier 2013

Espionnage industriel : une série de scandales

Face au défi de la mondialisation, les industriels doivent sans cesse se perfectionner. Une pression qui pousse certains d’entre eux à franchir la ligne rouge, et à recourir à l’espionnage industriel par différents moyens. L’affaire d’espionnage qui éclabousse le constructeur automobile français Renault en 2011, est la dernière d’une longue série de scandales.

Retour sur quelques affaires qui ont défrayé la chronique, dans les milieux de l’industrie…

Et AREVA, IKEA, EDF, GREENPEACE …

Par les rédactions de news.fr.msn.com/m6-actualite

En savoir plus :

Source : http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/espionnage-industriel-les-grandes-affaires

Les secrets des agents secrets …

Posté par Arnaud Pelletier le 12 octobre 2012

 

S’ils ont connu leur heure de gloire pendant la guerre froide, inspiré d’innombrables livres et films, dont la célèbre saga James Bond, les agents secrets fascinent toujours. Mais qui sont nos espions en 2012 ? Plongée dans le monde du renseignement…

Héros pour certains, barbouzes ou taupes pour d’autres, les agents de renseignement, dont l’activité est d’évoluer dans l’ombre et le secret, font l’objet de bien des fantasmes, régulièrement alimentés par l’espion le plus connu du monde : James Bond. Or, si le célèbre agent secret britannique, né de l’imagination de l’écrivain Ian Fleming, fête ses 50 ans de cinéma, avec la sortie en salles de son nouvel opus, Skyfall, dans la réalité des services, aucun 007 n’existe. Personne, en effet, comme James Bond, ne roule en Aston Martin ou ne combine les casquettes d’agent et d’officier de renseignement.

Alors qu’est-ce qu’un espion ? Et quelle est la réalité du métier en 2012 ? En France, dans les faits, il y a, d’un côté, les agents, et de l’autre, les officiers de renseignement. Les premiers fournissent à proprement parler des informations à la demande des officiers traitants qui les ont recrutés. Les seconds sont fonctionnaires, civils ou militaires, et appartiennent à la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) ou la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE). Recrutés sur concours, ils sont divisés en trois catégories : les officiers traitants, les analystes et les exploitants.

[…]

Par la rédaction de france5.fr

En savoir plus :

source http://www.france5.fr/c-dans-l-air/terrorisme-et-conflits/les-secrets-des-agents-secrets-37307

 

 

Vol de données : Espionnage économique en Suisse …

Posté par Arnaud Pelletier le 2 octobre 2012

 

Le Ministère public a dénoncé une grave affaire d’espionnage économique puisque le collaborateur du Service de renseignement de la Confédération (SRC) avait l’intention de revendre les données volées.

 

A lire sur 20min.ch :

Le collaborateur du Service de renseignement de la Confédération soupçonné de vol de données avait l’intention de vendre des informations à l’étranger, a annoncé jeudi le Ministère public de la Confédération (MPC). Il s’agit d’une grave affaire d’espionnage économique, selon le procureur Carlo Bulletti.

Le parquet fédéral a en outre ouvert une enquête pour pratique d’un service de renseignements politiques et violation du secret de fonction, a précisé M. Bulletti à Berne devant les médias.

Les données volées étaient susceptibles de mettre en danger la sécurité de la Suisse, a ajouté de son côté le procureur général de la Confédération Michael Lauber. Le MPC n’a pas donné plus de précisions concernant le contenu des données volées.

[…]

  • Problèmes psychiques

Le Service de renseignement de la Confédération a informé le MPC le 25 mai qu’il suspectait être victime d’un vol de données, a expliqué M. Bulletti. Le soupçon initial émanait de l’intérieur du pays, mais ne provenait pas du MPC, a-t-il précisé. Le Ministère public a alors immédiatement lancé une enquête et mené une perquisition avec l’aide de la Police judiciaire fédéral.

Le suspect a été arrêté puis placé en détention préventive jusqu’au 5 juillet, a ajouté le procureur. Il s’agit d’un collaborateur du service informatique, qui «avait l’autorisation de manipuler les données». Il a dérobé plusieurs disques durs de données, en plusieurs étapes et sur plusieurs semaines.

[…]

  • Données récupérées à temps

Le MPC n’aurait pas donné d’informations à ce sujet si l’affaire n’avait pas été rendue publique. Le ministère public a finalement décidé de s’exprimer afin «d’éviter des spéculations contre la Suisse», a précisé de son côté Michael Lauber.

Le Département fédéral de la défense a indiqué mercredi en fin de journée que les services secrets suisses ont été victimes de vol et qu’une plainte pénale a été déposée contre un collaborateur. Les données dérobées ont été retrouvées par les autorités compétentes, qui ont pu empêcher tout remise à des tiers, a-t-il assuré.

[…]

Par ats pour 20min.ch

En savoir plus :

source http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/25485531

 

Il faut une vraie politique du renseignement économique en France …

Posté par Arnaud Pelletier le 20 septembre 2012

Décidé à interpeller le nouveau gouvernement sur ses ambitions en matière de renseignement économique, Christian Harbulot  en a rappelé les fondements : une activité qui consiste à trouver la bonne information pour renforcer la puissance économique d’un Etat ou d’un acteur privé. Sous l’effet des nouvelles technologies de l’information, l’importance du renseignement économique a décliné, déplore le directeur de l’Ecole de guerre économique. Et pourtant, le renseignement économique va au-delà du simple espionnage industriel. Si on considère que l’influence en fait également partie, le renseignement économique recouvre en réalité l’ensemble des moyens, y compris illégaux, destinés à renforcer la puissance des Etats ou des entreprises. Le souci est que les entreprises ne savent pas à quelle porte frapper quand elles recherchent des informations disponibles depuis des sources fermées. Les groupes français sous-traitent alors leur recherche d’informations à des cabinets privés, anglo-saxons pour la plupart d’entre eux. Et c’est ce qui explique le véritable déficit en ressources humaines et le manque d’expertise de nos entreprises pour acquérir des informations parfois vitales (contrefaçon de médicaments, détournement de technologies…).

[…]

  • Xerfi Canal a reçu Christian Harbulot, directeur de l’école de Guerre Economique et directeur associé du cabinet Spin Partners
Christian Harbulot Il faut une vraie politique du renseignement économique

Il faut une vraie politique du renseignement économique Christian Harbulot

Decouvrir l’émission ici

Parla rédaction de xerficanal.com

En savoir plus :

source : http://www.xerficanal.com/christian-harbulot-il-faut-une-vraie-politique-du-renseignement-economique-457.html

source : http://tv.aege.fr/2012/06/il-faut-une-vraie-politique-du-renseignement-economique-christian-harbulot-sur-xerfi-canal/

 

Le renseignement d’entreprise sur France Inter …

Posté par Arnaud Pelletier le 25 juillet 2012

Ni Ian Flemming  ni John Le Carré, n’y ont pensé, mais avec la fin de la guerre froide, il a bien fallu qu’ils se recyclent, les espions. Bien sûr, le théâtre des opérations est moins glamour. On ne passe plus d’Istanbul à Berlin en voyageant en première classe. NON, aujourd’hui le théâtre des opérations, c’est le monde de l’entreprise. Ca a commencé avec les cadres qu’on surveille, pour être sûr qu’ils n’aillent pas vendre les secrets industriels au concurrent, les emails lus, le téléphone écouté, et pourquoi pas quelques micros dans le bureau, les exemples ne manquent pas. Et puis, la surveillance s’est étendue aux salariés plus modestes, des caissiers, dont les moindres déplacements dans les grandes surfaces sont filmés, aux routiers géolocalisés en temps réel, en passant par le syndicat qu’on infiltre carrément… j’ai bien dit qu’on infiltre, exactement comme dans le film…

Et si Ian Fleming était encore de ce monde, ses romans s’appelleraient aujourd’hui, l’espion qui venait… du bureau d’à côté

L’entreprise est elle sous surveillance, c’est le menu de notre débat de midi :

  • Extraits de l’émission :


France inter arnaud pelletier – juillet 2012 par AgenceDetectivePrive

Avec :

– Pierre Antoine Lorenzi,  président du Groupe SERENUS CONSEIL et de Amarante International.

Ancien haut fonctionnaire (ministère de la Défense et ministère de la Justice).

– François Bernard Huyghe, spécialiste de la communication et de l’Intelligence Economique, chercheur à l’IRIS et sociologue des médias.

Arnaud Pelletier, consultant en Intelligence Economique, spécialiste des PME et expert en renseignement pour les sociétés et les particuliers, il dirige la société Stratég-IE et l’agence LEPRIVE.

– Roger Pouilly, délégué syndical central adjoint CGT Meubles IKEA FRANCE.

Par Thomas Chauvineau  LE DÉBAT DE MIDI du lundi au vendredi de 12h à 13h sur franceinter.fr

En savoir plus :

source : http://www.franceinter.fr/emission-le-debat-de-midi-comment-les-espions-mettent-ils-aujourd-hui-tout-leur-savoir-faire-pour-su

 

Renseignement humain et intelligence économique en vidéo …

Posté par Arnaud Pelletier le 5 juin 2012

Acquisition d’information de source humaine :

Une interview de Ludovic Emanuely président du groupe La Fontaine, sur l’offensif en IE et le renseignement humain, technique mal perçue et sous utilisée en France :

Par Jerome Bondu pour actuentreprise

En savoir plus :

Source http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Ax4-KFWZ0R4

La Russie et l’espionnage 2.0 …

Posté par Arnaud Pelletier le 28 mars 2012
A lire sur french.ruvr.ru :

 

Le développement des technologies simplifie le travail des services spéciaux. Maintenant pour prendre quelqu’un en filature il ne faut pas avoir des dispositifs spéciaux. On peut recueillir l’information à l’aide des portables, des ordinateurs et même des produits électroménagers.

 

Internet offre aux services spéciaux la  plupart des informations ouvertes. Maintenant ils peuvent localiser une personne grâce à ses statuts dans les réseaux sociaux à l’aide des adresses IP.  Outre cela on peut faire filer quelqu’un avec des produits électroménagers, a déclaré le directeur de la CIA David Petraeus. De plus en plus d’appareils ménagers et d’appareils personnels sont connectés à Internet: à commencé par la télé jusqu’au système de navigation des voitures. Tout cela permet à la CIA de recevoir en temps réel beaucoup de données utiles. Selon l’expert de l’association des politologues militaires  Oleg Glazounov, le plus simple est de filer quelqu’un par  téléphone.

Tout téléphone portable peut être transformé en un micro où un émetteur pour écouter les conversations qui ont lieu à proximité de lui.  Même si vous n’avez pas de portable, mais à côté il y a un téléphone fixe, il est possible de vous écouter même sans installer un dispositif d’écoute sur le téléphone.

[…]

 

En même temps les experts sont persuadés  que le développement des technologies de l’information  est capable d’améliorer le rendement des employés des services spéciaux. La réduction du personnel peut entraîner la sélection plus méticuleuse des employés et augmentera l’efficacité des services de renseignements.

Par Anastasiya Pershkina, et Julia Ascheulova pour french.ruvr.ru

En savoir plus :

source http://french.ruvr.ru/2012_03_27/69749061/

A écouter sur franceinter.fr :

Arnaud PELLETIER, directeur de l’Agence Leprivé, est interviewé sur France INTER par Guillaume Erner à propos des métiers du renseignement privé au sein de l’entreprise suite à l’affaire IKEA.

Mon patron m’écoute, coûte que coûte

Rappelons que l’immense majorité des sociétés de ce secteur est honnête et respecte scrupuleusement la loi.

Écoutez l’émission :

ÉCOUTEZ AUSSI L’ÉMISSION ICI

 

Les invités :

 

Jean-Marc Manach
Journaliste
Arnaud Pelletier
Expert en renseignement stratégique, directeur de l’agence « Le privé », société d’enquête et d’investigation pour les particuliers et les entreprises
Sophie Nerbonne
Directrice adjointe de la direction des affaires juridiques de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés)

Service public par Guillaume Erner du lundi au vendredi de 10h à 11h

Formule rénovée pour « Service public », l’émission quotidienne consacrée au quotidien des auditeurs. Une heure pour explorer la société dans tous ses états. Tous les jours, il est question des consommateurs, sous l’angle sociologique, psychologique, économique ou anthropologique.

Des raisons de nos actions aux causes de nos déraisons, « Service Public » tente de comprendre un monde étrange, celui de la collectivité.

Le studio de France Inter :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Guillaume Erner sur franceinter.fr

En savoir plus : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=308241

source http://www.franceinter.fr/emission-service-public-mon-patron-m-ecoute-coute-que-coute

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous