Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …
Téléphone Arnaud Pelletier +33 (0)1.34.16.10.50
contact@arnaudpelletier.com

Articles taggués ‘Stratég-ie’

Offre d’emploi en intelligence économique (Due Diligence) …

Posté par Arnaud Pelletier le 3 mai 2017

salariésDans le cadre d’un accompagnement stratégique au développement d’une entreprise sur son business IE, nous recherchons un talant en vue d’une création de poste dans l’univers de la Due Diligence.

  • Groupe situé à Paris, 150 collaborateurs, CA : 15 M€.

Notre client souhaite accroitre significativement sa présence sur le marché de l’intelligence économique, en particulier dans la Due Diligence. C’est pourquoi, nous recherchons son « Business Developer ».

Il participe à la définition de la stratégie commerciale de l’entreprise et est le garant de sa réussite. Il met en œuvre des actions diverses et variées pour atteindre les objectifs qui lui sont fixés. Il détecte de nouveaux clients et de nouvelles prestations afin d’élargir l’offre commerciale. Il identifie de nouveaux marchés et met en œuvre une véritable stratégie de conquête. Il est force de proposition et apporteur de solutions. Il sera amené à représenter la société lors d’événements professionnels et si nécessaire à animer des conférences lors de colloques ou de séminaires.

  • Qualités requises :

Diplômé en IE, il possède de solides connaissances sur son environnement. Il connais les réseaux et intervenants dans l’univers de l’intelligence économique en France. Il sait travailler en équipe. Il possède un sens aigu du service et de la satisfaction clients. Il a le sens des responsabilités.

Rémunération motivante basée sur un fixe et un commissionnement.

  • Merci d’envoyer vos propositions (CV + Lettre de motivation) uniquement par mail à : agence@strateg-ie.fr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

cybercriminalitéLe piratage et le vol de données coûterait au moins 30 milliards d’euros par an aux entreprises françaises. Des dispositifs techniques permettent de limiter les dégâts. Il est également indispensable de former les équipes, afin d’éviter les comportements à risques.

[…]

« Même une petite PME peut être touchée, renchérit Arnaud Pelletier, fondateur de l’agence Stratég-IE & L’Agence Leprivé et membre du Syndicat français de l’intelligence économique. Et contrairement à un grand groupe, elle n’a pas toujours les reins assez solides pour se relever. »

« Le phénomène s’est accentué avec la démocratisation des outils numériques, observe Arnaud Pelletier. Ce qui était réservé à des États est aujourd’hui à portée de presque tout le monde. La tâche des pirates est facilitée par l’hébergement de données sur le « cloud », l’utilisation d’objets connectés et le BYOD – « Bring your own device », le fait de stocker des informations sensibles sur son ordinateur et son téléphone mobile personnels. »

Pour éviter la fuite de données, une entreprise doit déployer une véritable politique de Data Loss Prevention (DLP) ou prévention de la perte de données.

Autant de procédés qui supposent un large travail de pédagogie auprès des collaborateurs. « La technologie protège, c’est vrai, mais c’est aussi une porte d’entrée pour voler des informations, tempère Arnaud Pelletier. Il faut remettre l’humain au cœur du système : tout le monde doit être sensibilisé, de la secrétaire au PDG. ».

[…]

Par Eric Lecluyse pour securitas.fr

Double interview de Eric Dénécé et Arnaud Pelletier pour riskmanagement.securitas.fr

En savoir plus :

Source : http://riskmanagement.securitas.fr/decryptage/espionnage-industriel

Crédit Photo : Shutterstock

 

1De nouvelles cyber-menaces apparaissent et mettent en péril ceux qui en sont la cible, que ce soit des entreprises, des médias, des institutions ou les gouvernements. Personne n’est à priori épargné. Il est urgent de s’organiser.

Dans le domaine de l’informatique, de nouvelles cyber-menaces apparaissent. Il s’agit d’attaques « ciblées » utilisant des « malwares » disponibles sur le marché ou développés sur mesure dans l’intention de nuire. Elles sont d’un autre type que les virus et autres chevaux de Troie déjà connus. Ces menaces mettent en péril ceux qui en sont la cible, que ce soit des entreprises, des médias, des institutions ou les gouvernements. Personne n’est a priori épargné, surtout lorsqu’il existe des données sensibles à dérober (data leak prevention, DLP) ou bien lorsque la porte est ouverte pour perpétrer des actes malveillants destinés à frauder, à espionner et/ou à déstabiliser une organisation, une nation ou des citoyens (cyber-attaques de type APT (avanced persistent threats), par exemple).

Dans tous les cas, l’intention est de nuire. La meilleure façon de se protéger contre ces nouvelles cyber-menaces est de disposer d’une politique de prévention/détection/traitement. AFNOR a décidé d’initier une réflexion prospective dans ce domaine, en vue de produire un référentiel de bonnes pratiques. Ce guide normatif aidera les différents acteurs impactés à lutter contre ces menaces en émettant des recommandations et en mettant en œuvre des plans types de réponse à incident.

Arnaud PELLETIER, directeur de l’Agence Leprivé & Stratég-IE et correspondant normalisation du SNARP (SYNDICAT NATIONAL DES AGENTS DE RECHERCHES PRIVEES), participe avec le président de ce syndicat au groupe de travail AFNOR, et apporte ainsi l’expertise des ARP en la matière.

  • En savoir plus sur le site de l’AFNOR :

http://www.afnor.org/liste-des-evenements/agenda/2016/mars-2016/apt-dlp-de-nouvelles-menaces-informatiques-reunion-d-information-le-9-mars-a-saint-denis

Expertises : Enquêteur privé, professionnel de la preuve …

Posté par Arnaud Pelletier le 7 avril 2014

1Au sommaire du n°390 d’avril 2014

 

Expertises des systèmes d’information – Le mensuel du droit de l’informatique et du multimédia.

Interview : Enquêteur privé, professionnel de la preuve, par Arnaud Pelletier

Dans des affaires de concurrence déloyale, de fuite de données ou de contrefaçon, les avocats ou les entreprises font de plus en plus appel à des agents d’enquête privée pour confirmer de façon probante un soupçon en vue de lancer une procédure judiciaire ou de négocier une transaction. Le métier consiste en effet à recueillir des informations ou des renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de ses intérêts, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission. La profession d’enquêteur privé a beaucoup évolué depuis la loi de 2003 qui a imposé des principes d’exercice du métier et des conditions de diplôme, ce qui a conduit à en élever le niveau de compétences. On est bien loin de l’image d’Epinal véhiculée par les films et les romans policiers. Le numérique fait de plus en plus partie du travail d’enquêteur, même si la surveillance des personnes demeure.

Magazine
- Noms de domaine : les Etats-Unis privatisent les racines de l’internet, par Sylvie Rozenfeld

Interview
- Arnaud Pelletier, par Sylvie Rozenfeld

Doctrine
- Loi de programmation militaire : contribution de l’assurance des cyber risques, par Jean-Laurent Santoni
- Drones : responsabilité pénale, vie privée et données personnelles, par Blandine Poidevin et Clémence Vancostenoble
- Monnaie virtuelle : enjeux et perspectives, par Myriam Quéméner
- La Neknomination : un nouveau cyberjeu dangereux ?, par Myriam Quéméner
- Base de données : le périmètre de la protection, par Mélaine Lecardonnel
- Nom de domaine : l’argument de la gestion d’affaires réfuté, par Radmila Chapuis

[…]

Par Sylvie Rozenfeld pour expertises.info

En savoir plus :

Source http://www.expertises.info/

1L’intelligence économique et l’investigation privée sont-ils des métiers soumis aux mêmes règlementations ? Dans le contexte concurrentiel actuel, toute entreprise, y compris les PME, est confrontée à deux types de problématique : être à l’écoute de son marché, de son environnement et de ses concurrents d’une part et se protéger de la concurrence déloyale, de contentieux clients ou de collaborateurs indélicats d’autre part. Dans le premier cas, il s’agira d’intelligence économique s’inscrivant dans une démarche stratégique. En fonction de la taille et des moyens de l’entreprise, elle pourra être gérée en interne ou assurée par un professionnel extérieur.

Dans le second cas, il s’agira d’investigations et de recherches nécessitant le recours à une Agence Privée de Recherche (APR), en d’autres termes, à une agence de détective privée.

Arnaud PELLETIER, dirigeant de Stratég-IE et de l’Agence Leprivé, nous éclaire sur les points communs et les différences entre l’intelligence économique et la recherche privée.

Cette dernière répond à des besoins civils (famille, héritage, disparition, dette, etc…), mais également à des besoins commerciaux (contentieux client, concurrence déloyale, fuite d’informations stratégiques etc…). Elle s’appuie sur des méthodes de type enquête, investigation ou filature et s’inscrit dans le cadre d’une réglementation très stricte contrôlée par une organisation professionnelle, le CNAPS. Toute demande d’investigation privée, qu’elle soit civile ou commerciale doit respecter quatre principes de base :

  • La légalité : C’est-à-dire respecter la loi
  • La légitimité : Le client est-il fondé à demander cette investigation. A-t’il subi un préjudice ?
  • La loyauté : L’Agent Privé de Recherche ne doit pas tendre de piège pour obtenir des informations ou confirmer une hypothèse émise par le client.
  • La proportionnalité : Les informations recueillies dans le cadre d’une enquête doivent être proportionnées au but recherché.

Couverture Livre Intelligence Economique -  Arnaud PELLETIERA contrario, l’intelligence économique n’est pas réglementée. Arnaud PELLETIER, dans son ouvrage consacré à l’intelligence économique décrit 14 approches ou outils qui peuvent être mobilisés dans cette démarche : Le veille, le benchmark, le lobbying, la normalisation, etc… Seule la recherche de renseignement humain s’apparente à l’investigation privée qui est utilisée notamment dans le cadre de la gestion de crise.

En définitive ces deux métiers ne s’opposent pas, mais sont complémentaires.

En savoir plus :

Invité : Arnaud Pelletier, Agence Leprivé & Stratég-IE sur actuentreprise.com

Animateur stratégie et intelligence économique, Jérôme Bondu, Inter-Ligere

Production : Franck Herbault & Bernard Berge ( Yodise TV )

Réalisation : Bernard Berge ( Yodise TV )

Source http://www.actuentreprise.com/page_de_garde/intelligence-economique-et-investigation-privee/

Responsable rédaction : Franck Herbault

Interviewé par  Alex de Tarlé pour C dans l’Aire, sur France 5, Arnaud PELLETIER nous donne sont point de vue sur l’utilisation des nouvelles technologies dans les problèmes d’espionnage. Il met aussi en garde contre l’utilisation illégale grandissante des logiciels espions afin d’entraver la vie privée d’un tiers.

Agence Leprivé – Arnaud PELLETIER par AgenceDetectivePrive

Internet, téléphone, tout s’espionne …

Malgré la fermeture du tabloïd News of the World, l’empire de presse Murdoch est en péril, et Scotland Yard et le Premier ministre britannique sont ébranlés. Un scandale d’écoutes téléphoniques qui rappelle d’autres affaires qui ont, en leur temps, secoué la France.

Plus de trois ans après un premier procès pour piratage téléphonique (entre autres contre des membres de la famille royale), au Royaume-Uni, The News of the World faisait à nouveau l’objet d’une enquête policière ouverte en janvier 2011.

Début juillet, on apprenait que les messageries d’enfants disparus ou de leurs familles – par exemple : Madeleine McCann -, comme celles de victimes des attentats de 2005 à Londres ou de soldats tués en Irak et en Afghanistan auraient ainsi été espionnées. Dans le même temps, la BBC rapportait que des emails indiqueraient que le tabloïd versait de l’argent à un ou des membres de Scotland Yard pour obtenir des informations.

Fondé en 1843, The News of the World, propriété de News Corporation, paraît pour la dernière fois le 10 juillet, quelques jours avant que l’actionnaire principal, l’Australien Rupert Murdoch, fasse ses excuses sous le titre “Nous sommes désolés” dans l’ensemble de la presse britannique. Malgré cela, la suspicion se propage aux autres titres du groupe de presse, et aux Etats-Unis, le FBI se penche lui aussi sur de possibles écoutes concernant les victimes du 11-Septembre.

Dès lors, on assiste à une avalanche de démissions – le directeur général à Dow Jones du groupe, le patron de Scotland Yard… – et d’interpellations. Parmi ceux à avoir été entendus par la police avant d’être relâchés sous caution, on trouve un ancien journaliste du journal déjà condamné dans la précédente affaire… et plus ennuyeux pour David Cameron : Andy Coulson, son conseiller de communication jusqu’au début de l’année et ex-rédacteur en chef du tabloïd, ou sa prédécesseur, la tout fraîchement démissionnaire du poste de directrice générale de News International, Rebekah Brooks, proche de l’actuel Premier ministre.

Un scandale qui n’est pas sans rappeler certains cas en France, comme dernièrement dans l’”affaire Woerth-Bettencourt” ou certaines conversations téléphoniques au Monde avaient été contrevers=versées ou plus les célèbres “écoutes de l’Elysée”. Réalisées entre 1983 et 1986 par la cellule antiterroriste, créée par François Mitterrand, elles ont porté sur 3 000 conversations de 150 personnes, dont des journalistes, un avocat et l’auteur Jean-Edern Hallier, et ont été condamnées en parties lors d’un procès qui s’est conclu en 2005.

Une affaire qui a abouti, en 1991, au vote d’une loi impliquant un contrôle strict de l’usage des écoutes téléphoniques au niveau administratif. Ainsi, en France, elles ne peuvent être légales que si elles sont ordonnées par un juge ou le Premier ministre, après avis de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité. Dans le cadre privé, elles relèvent du Code pénal et sont punies d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Source : France 5

En savoir plus :

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1775

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook



Twitter

Abonnez vous