Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘Veille’

Réalisez une veille concurrentielle efficace pour les PME …

Posté par Arnaud Pelletier le 23 novembre 2012

Même pour une PME, garder un œil sur la concurrence est indispensable. Voici quelques règles faciles à appliquer.

 

Indispensable la veille concurrentielle pour une PME ? Sans doute. Le dirigeant ou le cadre supérieur qui va s’en charger en interne devra y consacrer du temps. L’intérêt est de pouvoir riposter rapidement à un concurrent menaçant. Mais aussi se préparer à l’arrivée de nouveaux prétendants sur son marché.

  • 1 : Définir les cibles prioritaires

[…]

  • 2 : Varier les sources d’information

L’erreur serait de vous focaliser sur Internet par facilité. Certes, le Web est une mine d’informations. « Mais un commercial terrain peut aussi glaner des informations, indique Christophe Asselin (Digimind). Lors d’un entretien client, son interlocuteur peut lâcher une  information clé sur l’un de vos concurrents ». Fréquenter les salons, congrès et symposiums peut aussi être riche d’enseignements.

  • 3 : Ne pas négliger les réseaux sociaux

[…]

  • 4 : Designer un responsable veille concurrentielle

[…]

  • 5 : Aller au-delà des concurrents actuels

La surveillance devra porter aussi sur votre marché. Site d’information économique, site de la presse spécialisée, magazines professionnels, blogs d’expert … vous aideront à prendre de la hauteur. Indispensable pour être prévenu à l’avance de l’arrivée de nouveaux concurrents en provenance de France ou de l’étranger. C’est le volet anticipation de la veille concurrentielle qui évite les mauvaises surprises.

  • 6 : Rédiger le rapport selon le destinataire

[…]

Par Bruno Askenazi pour entrepreneur.lesechos.fr

En savoir plus :

source http://entrepreneur.lesechos.fr/entreprise/developpement/actualites/les-six-cles-d-une-veille-concurrentielle-efficace-10023754.php

La 18e Journée de l’intelligence économique était placée sous le thème suivant: « Vers une compétitivité retrouvée ». Pour redorer la compétitivité française, les intervenants ont mis en avant la nécessité de mieux gérer l’information, de protéger le savoir-faire des entreprises, de valoriser l’innovation ou encore d’avoir une vision prospective.
[…]

Passage en revue des différents remèdes prescrits.

  • Mieux gérer l’information

Patrice Allain-Dupré, président du groupe ESL & Network et enseignant à l’Ecole Polytechnique, a fait la démonstration du stress engendré par la quantité d’information gérée par les entreprises en dessinant des courbes au tableau de l’amphi Gay-Lussac.

[…]

  • Valoriser l’innovation

Ancien délégué général pour l’Armement, Henri Conze a quant à lui insisté sur le rôle des PME dans le développement d’innovations, mais déploré leur fuite à l’étranger: « Nous avons un tissu de petites entreprises porteuses de technologies remarquables, dans des niches d’activité extraordinaires. Le problème, c’est que nos responsables, comme l’opinion publique, ne le savent généralement pas. Souvent, les initiateurs de technologies partent avec armes et bagages se développer aux Etats-Unis. Et le pire, c’est que cet exil est présenté comme un cocorico par la France, alors que c’est un des exemples malheureux de la désindustrialisation du pays ».

[…]

  • Protéger le savoir-faire des entreprises

Jean-François Phelizon, directeur général adjoint de Saint Gobain, affirme que « gérer une entreprise, c’est choisir entre plusieurs risques en permanence. Les risques numériques sont nombreux: risque d’image, d’intrusion, de mise sur le domaine public d’infos stratégiques… Il faut mieux les assumer, les connaître, les dimensionner et les réduire à un niveau acceptable ».

[…]

  • Avoir une vision plus prospective

C’est ce sur quoi Philippe Clerc s’est arrêté: « Si toute cette intelligence ne sert pas une stratégie, elle est inefficace. Ce qui manque c’est de savoir où est la vision et quelle est la stratégie de long terme. Il faut un Etat stratège.

[…]

Par Laura Fort pour latribune.fr

En savoir plus :

source http://www.latribune.fr/blogs/intelligences-economiques/20121120trib000732282/l-intelligence-economique-remede-a-une-competitivite-rampante.html

80 % des atteintes pourraient être parées par des comportements et des méthodes simples à mettre en œuvre ?

 

L’intelligence économique. De prime abord, un joli concept bien neuf qui sonne un peu toc. Une variation de la prose de Monsieur Jourdain, sur le mode, tout le monde en fait… sans le savoir ! Mais, à regarder les exemples vrais sélectionnés par les experts-comptables et la Direccte Centre dans leur plaquette de sensibilisation, mettre en pratique cette politique est visiblement indispensable.

« Je pense à cette entreprise de la région qui a été attaquée par un virus informatique, la veille de la date de clôture d’un appel d’offres. Elle n’a pas pu y répondre. Avec le recul, elle a réalisé que cette attaque ne relevait pas forcément du hasard », raconte Serge Aubailly, président de l’ordre des experts-comptables de la région d’Orléans.

[…]

  • Libre accès

Comme le résume Michel Derrac, le directeur régional de la Direccte, « l’intelligence économique se résume en trois mots-clés : la veille, la compétitivité et la sécurité ».

[…]

Par Matthieu Villeroy pour larep.fr

En savoir plus :

source http://www.larep.fr/france-monde/actualites/economie-politique/eco-finances/2012/10/23/lintelligence-economique-doit-egalement-concerner-les-petites-et-les-moyennes-entreprises-1305928.html

Le Guide du routard de l’intelligence économique …

Posté par Arnaud Pelletier le 4 octobre 2012
  • Parution aujourd’hui du Guide du routard de l’intelligence économique

Une excellente initiative de la D2IE afin de mieux sensibiliser, entre autre les PME, à la nécessite de mettre en place des démarches d’Intelligence Économique.

L’intelligence économique est un moyen d’action essentiel pour renforcer la compétitivité des entreprises.  C’est  pourquoi,  à  l’initiative  d’Olivier  Buquen,  délégué  interministériel  à  l’intelligence  économique  (D2IE),  vient  de  paraître  le “Guide  du  routard  de  l’intelligence économique”.

La célèbre collection “Le guide du routard” est en effet un outil idéal pour donner aux chefs d’entreprises,  particulièrement  aux  dirigeants  de  PME  et  de  TPE,  des  conseils  simples  et concrets  pour  organiser  et  coordonner  leurs  actions  de  veille,  d’influence  et  de  sécurité économique.

Ce  Guide  a  été  élaboré  avec  le  soutien  de  nombreux partenaires,  qui  accompagnent  au quotidien  le  développement  des  entreprises  :  le  Conseil  supérieur  de  l’ordre  des  experts-comptables,  CCI  de  France,  le  Groupement  des  industries  aéronautiques  de  France, Groupama et TL Conseil.

Fidèle  à  la  tradition  de  la  collection  dirigée  par Philippe  Gloaguen,  le  Guide  du  routard  de l’Intelligence Économique est un outil utilisable par tous, pédagogique et adapté à toutes les entreprises quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité.

L’enjeu n’est ni plus ni moins que la compétitivité des entreprises françaises, leur pérennité et, en conséquence, le développement de l’emploi en France.  C’est  ainsi  que  ce  nouveau  Guide  du  routard  enseigne,  de  façon  claire  et  même  plutôt ludique, comment mettre en œuvre une veille stratégique, comment identifier et protéger ses informations  stratégiques  et  ses  savoir-faire,  comment  et  pourquoi  développer  des  actions d’influence  et  de  lobbying,  et  indique  qui  sont  les  interlocuteurs  utiles  pour  obtenir  aide  et conseils. Diffusé  gratuitement  par  les  partenaires  du  projet,  le  Guide  du  routard  de  l’Intelligence Économique sera présenté le 4 octobre, à l’occasion du  67ème Congrès national de l’Ordre des experts-comptables.

La  parution  de  ce  guide,  à  l’initiative  de  la  D2IE,  est  une  nouvelle  démonstration  de l’implication  de  l’Etat  en  faveur  du  développement  de  l’intelligence  économique  dans  les entreprises.

  • Le sommaire de l’ouvrage en images :


Source : Communiqué de presse relatif à la parution du Guide du Routard de l’intelligence économique. Réalisé à l’initiative de la Délégation Interministérielle à l’Intelligence Économique avec le soutien de nombreux partenaires, ce guide sera présenté officiellement le 4 octobre, à l’occasion du 67ème Congrès national de l’ordre des Experts-Comptables.

  • D2IE – Lettre de la Sécurité économique n°2

Vous trouverez ci-après le deuxième numéro de SECO, la Lettre de la Sécurité économique de la Délégation interministérielle à l’intelligence économique (D2IE). Diffusée tous les deux mois par courrier électronique, cette publication s’appuie sur des témoignages, des cas concrets d’ingérences économiques et donne aux entreprises, et aux établissements de recherche, des conseils pratiques pour déjouer les tentatives indues d’acquisition d’informations, d’atteintes à la réputation, d’attaques informatiques, etc.

Par les équipes de la délégation interministérielle à l’intelligence économique (D2IE).

Il faut une vraie politique du renseignement économique en France …

Posté par Arnaud Pelletier le 20 septembre 2012

Décidé à interpeller le nouveau gouvernement sur ses ambitions en matière de renseignement économique, Christian Harbulot  en a rappelé les fondements : une activité qui consiste à trouver la bonne information pour renforcer la puissance économique d’un Etat ou d’un acteur privé. Sous l’effet des nouvelles technologies de l’information, l’importance du renseignement économique a décliné, déplore le directeur de l’Ecole de guerre économique. Et pourtant, le renseignement économique va au-delà du simple espionnage industriel. Si on considère que l’influence en fait également partie, le renseignement économique recouvre en réalité l’ensemble des moyens, y compris illégaux, destinés à renforcer la puissance des Etats ou des entreprises. Le souci est que les entreprises ne savent pas à quelle porte frapper quand elles recherchent des informations disponibles depuis des sources fermées. Les groupes français sous-traitent alors leur recherche d’informations à des cabinets privés, anglo-saxons pour la plupart d’entre eux. Et c’est ce qui explique le véritable déficit en ressources humaines et le manque d’expertise de nos entreprises pour acquérir des informations parfois vitales (contrefaçon de médicaments, détournement de technologies…).

[…]

  • Xerfi Canal a reçu Christian Harbulot, directeur de l’école de Guerre Economique et directeur associé du cabinet Spin Partners
Christian Harbulot Il faut une vraie politique du renseignement économique

Il faut une vraie politique du renseignement économique Christian Harbulot

Decouvrir l’émission ici

Parla rédaction de xerficanal.com

En savoir plus :

source : http://www.xerficanal.com/christian-harbulot-il-faut-une-vraie-politique-du-renseignement-economique-457.html

source : http://tv.aege.fr/2012/06/il-faut-une-vraie-politique-du-renseignement-economique-christian-harbulot-sur-xerfi-canal/

 

La rumeur, un outil d’intelligence économique ?

Posté par Arnaud Pelletier le 14 septembre 2012

Devenue aujourd’hui un sujet d’étude notamment pour les sociologues, la rumeur a toujours existé au sein des sociétés. Les nouveaux moyens de communication comme Internet et l’immédiateté de la circulation des informations font d’elle une arme redoutable. Et lorsqu’elle a pour objectif de discréditer une entreprise ou de la déstabiliser sur le plan économique, les mécanismes mis en œuvre relèvent parfois d’une véritable stratégie.

[…]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la revue de la gendarmerie en cliquant ce lien PDF (poids 6,5 Mo)

  • SOCIÉTÉ

La rumeur, outil d’intelligence économique ? p. 14

Par Stéphane Mortier sur defense.gouv.fr

En savoir plus :

source : http://www.defense.gouv.fr/gendarmerie/revue/revue-n-242-les-espaces-maritimes

Influence & Intelligence économique en vidéo …

Posté par Arnaud Pelletier le 3 septembre 2012

Xerfi Canal a reçu Claude Revel, présidente–fondatrice d’IrisAction et responsable du Centre Global Intelligence & Influence de SKEMA Business School, qui a présenté son dernier ouvrage « La France : un pays sous influences ? »

Par Claude Revel pour Xerfi Canal.

Source : http://www.youtube.com/watch?v=D8Zv4fe7Scg&feature=player_embedded

Et aussi : http://www.xerficanal.com/

 

Pas besoin d’installer des micros dans les bureaux, de pirater les disques durs ou de kidnapper des cadres dirigeants pour apprendre quelques uns des petits secrets de ses concurrents.

A côté de l’espionnage industriel et ses récits sulfureux, l’intelligence économique offre un batterie de pratiques plus ou moins aisées à mettre en place et, surtout, légales, pour tenir à l’œil les moindres mouvements stratégiques opérés par les concurrents.

L‘intelligence économique n’est certes pas une discipline nouvelle. Les méthodes et les outils ont cependant nettement évolué au cours des ans. L’expansion des réseaux digitaux a ouvert un champ d’exercice sans limite.

Les vieilles recettes de l’intelligence économique (IE) n’en gardent pourtant pas moins leur pertinence, aujourd’hui.

L’approche la plus efficace consiste sans doute à associer anciennes et nouvelles pratiques.

Le magazine américain Entrepreneur passe en revue ces « recettes de papa », d’une part, et les nouveaux réflexes que tout entreprise devrait idéalement acquérir.

Par la rédaction de ASE sur intelligencestrategique.be

[…]

Quelques bonnes pratiques de la vieille école d’IE

 

  •  1. Lire la presse locale

 Abonnez-vous à tous les journaux et titres locaux dans les villes où vos principaux concurrents sont implantés.  »Vous seriez surpris à quel point vos concurrents sont prêts à ouvrir leur coeur quand ils pensent n’être écouté que par une audience locale », note l’article.

[…]

  • 2. Menez des conversations régulières et bon enfant avec vos distributeurs

Les distributeurs de produits et services sont au contact direct des clients mais aussi… des autres fournisseurs, concurrents. Ils savent donc beaucoup de choses sur le marché et les positions de chacun.

[…]

  • 3. Participer aux foires commerciales avec les oreilles grandes ouvertes

Incontournables dans le passé, les foires commerciales sectorielles le demeurent à l’heure d’aujourd’hui. Les annonces importantes sont souvent dévoilées à l’occasion de ces événements.

Petite astuce : tentez de vous tenir à proximité du stand de votre ou vos concurrents principaux au moment de l’heure de pointe. Il sera plus facile de se fondre dans la foule et de surprendre les informations communiquées par ces derniers aux prospects qui les visitent, sans trop se faire repérer. Les vôtres, par la même occasion, sans doute…

  • 4. Glissez-vous dans une visite organisée d’usine

Certaines entreprises organisent des visites de leurs installations pour les habitants des environs, les écoles ou, simplement, les curieux. Si c’est le cas chez un de vos concurrents, essayez d’y participer. Vous identifierez sans doute, à l’intérieur des installations, plein d’indices sur les initiatives en cours.

  • 5. Surveillez la sortie des rapports et documents public

Comme les entreprises sont tenues légalement de publier un certain nombre d’informations les concernant, il serait dommage de se priver de cette précieuse source en ne se mettant pas à l’écoute. Agence de l’environnement, cadastre, bureau des brevets, dépôt de marques, comptes nationaux, appels d’offre, etc.

Quelques bonnes pratiques plus récentes d’IE

 

  • 1.Des recherches Google sur les pages cachées des sites concurrents

En apprenant à maîtriser certains types de requête sur Google, vous pourrez peut-être accéder aux pages cachées des sites de vos concurrents.

Tapez par exemple : « filetype: doc site : companyname » . Le type de fichier peut être, ainsi, un .pdf pour un document PDF, un .xls pour un tableau Excel ou un .ppt pour une présentation Powerpoint.  Ces documents sont parfois sur le site web mais maintenues invisibles des visiteurs lambda, car rien ne lie vers eux. A travers cette technique, vous pouvez les découvrir.

  • 2. Exploiter LinkedIn au maximum

Le réseau social LinkedIn permet de suivre automatiquement des entreprises inscrites sur celui-ci. Vous pouvez ainsi être averti en temps réel de chaque mise à jour qui les concernent.

Une recherche sur LinkedIn permet également d’identifier les anciens et les nouveaux employés. Le cas échéant, il sera possible de prendre contact avec eux.

  • 3. Fréquenter Twitter et Facebook

Les événements (conférences, foires, etc.), aujourd’hui, définissent un code (hashtag) sur Twitter qui permet aux participants de poster les messages clés partagés lors des échanges sur place. Si un de vos concurrents s’expriment dans une conférence ou un séminaire, suivez le hashtag de l’événement et attrapez ainsi, sans effort, les réflexions clés partagées par celui-ci sur son activité ou son secteur.

[…]

  • 4. Repérer les annonces d’emploi en ligne de vos concurrents

[…]

Par la rédaction de ASE sur intelligencestrategique.be

En savoir plus :

source http://www.intelligencestrategique.be/site/ase_is-fr/entreprise-globale/intelligence-economique-vertus-de-l-association-des-anciennes-et-des-nouvelles-pratiques.html

Et aussi l’article d’origine http://www.entrepreneur.com/article/220761

De l’intelligence compétitive à l’espionnage …

Posté par Arnaud Pelletier le 6 août 2012

Il n’y a pas un seul PDG moderne qui ne comprend pas la profondeur des changements qui ont affecté l’environnement économique depuis les années 90. Les gestionnaires qui n’ont pas intégré les conséquences de la mondialisation à la fois hyper-et l’immédiateté des échanges pourrait être forcé de fermer sous peu.

Croyez-le ou non, le monde traverse une de ces grandes révolutions économiques qui ont marqué son parcours depuis l’antiquité. Vous feriez mieux de le connaître et préparer votre entreprise pour faire face à de nouveaux défis à venir. Pour ce faire, la veille concurrentielle doit devenir un instrument de gestion quotidienne, nécessaire pour maintenir et améliorer la compétitivité. Il ne devrait pas être limitée aux périodes de crise soi-disant. Lorsque la menace est sur le point de vous frapper dur, il est malheureusement souvent trop tard.

En conséquence, le marché de la veille concurrentielle se développe constamment. Selon une étude de Robert Morris University, il a atteint plus de deux milliards de dollars par an dans le monde entier.

  • Deux activités se démarquer, de veille économique et stratégie d’intelligence.

[…]

Par CNN pour ireport.cnn.com

En savoir plus :

source http://ireport.cnn.com/docs/DOC-823030?ref=feeds/latest

Version traduite : http://translate.googleusercontent.com/translate_c?hl=fr&rurl=translate.google.com&sl=auto&tl=fr&twu=1&u=http://ireport.cnn.com/docs/DOC-823030%3Fref%3Dfeeds/latest&usg=ALkJrhgTJlKARFZfAAoJK1whoy90laVSWA

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous