Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘dcri’

En mai, l’Elysée a été piraté et les ordinateurs de plusieurs conseillers haut placés infiltrés, révèle L’Express de ce mercredi.

Hasard du calendrier : le jour de la sortie de l’hebdomadaire, j’ai assisté à un séminaire de formation en sécurité informatique dispensé par un policier de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, le service de contre-espionnage français, issu en 2008 de la fusion entre RG et DST).

Ce séminaire, qui se déroulait dans les locaux de Sciences-Po à Paris, n’était ouvert qu’à certains étudiants de l’école, pas aux journalistes (mais voilà, je suis l’un et l’autre).

Le but : sensibiliser les futurs fonctionnaires (ou cadres) aux enjeux de la protection de leurs données et celles de leur employeur. Comment ? En nourrissant la paranoïa vis-à-vis d’Internet, en faisant bien comprendre que le Web, c’est sale et plein de dangers.

  • « Je connais déjà certains d’entre vous »

Il commence, se présente :

« C’est la dernière fois que je vous dis mon nom. »

On se contentera donc du petit panonceau qu’il y a devant son bureau : « DCRI » (plus tard dans la matinée, son nom réapparaîtra dans un logiciel utilisé pour une démonstration). Monsieur DCRI est « spécialiste des réseaux sociaux » et, logiquement :

« Hier soir, j’ai fait vos réseaux sociaux. On verra plus tard ce que j’ai trouvé. Je connais déjà certains d’entre vous visuellement. »

Un léger froid s’installe parmi la trentaine de participants et je me crispe un peu à l’idée d’un espion fouinant sur ma page Facebook.

[…]

  • Ce que j’ai appris

  • Ne pas trop donner d’informations personnelles et professionnelles sur les réseaux sociaux ;
  • ne jamais (JAMAIS) se connecter sur un réseau WiFi public, ouvert et sans mot de passe, surtout dans les aéroports ;
  • paramétrer la sécurité de son réseau wifi en « WPA AES », car des choses très embêtantes peuvent vous arriver si votre réseau est piraté (comme se faire squatter par un pédophile, dixit notre policier) ;
  • lors d’un déplacement à l’étranger, ne rien stocker sur son ordinateur, préférer une clé USB chiffrée, plus discrète ;
  • si vous vous faites approcher par un service étranger (chantage, par exemple), il faut aller en parler avec la DCRI (« Nous sommes vos alliés ») ;
  • dans les transports, il faut toujours conserver son ordinateur sur soi ;
  • protéger ce dernier avec un mot de passe long et unique.
  • on peut être un agent de la DCRI spécialiste des réseaux sociaux, et ne pas se rendre compte qu’un journaliste assiste à sa conférence.

Par Martin Untersinger pour rue89.com

En savoir plus :

source http://www.rue89.com/2012/11/23/se-proteger-sur-internet-jai-pris-un-cours-avec-la-dcri-237268

Un Anonymous français a été arrêté par la DCRI …

Posté par Arnaud Pelletier le 22 octobre 2012

Selon des informations obtenues par Owni, un nouveau membre français du collectif informel Anonymous a été arrêté lundi et mis en examen. Il s’agit de Calin que les superflics de la DCRI recherchent depuis plusieurs mois.

Les superflics voulaient un Calin depuis des mois, il l’ont eu. Non pas la séance improvisée de free hugs, mais le membre du collectif informel Anonymous répondant au pseudonyme de Calin. Arrêté lundi 15 octobre, il a été placé en garde à vue, avant d’être mis en examen mercredi et présenté devant la juge Noémie Nathan, du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris. Jointe par Owni, l’avocate de Calin Anne-Sophie Lagens confirme.

Une opération menée une nouvelle fois par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat est chargé, explique Matthieu Hy, l’avocat de l’un des mis en examen :

En janvier se conjuguent trois motifs de protestation pour les Anonymous : les discussions autour du traité Acta, l’arrestation de certains d’entre eux ainsi que la fermeture de Megaupload.

[…]

Par Pierre Alonso pour owni.fr

En savoir plus :

source http://owni.fr/2012/10/19/lanonymous-calin-a-ete-arrete/

Les secrets des agents secrets …

Posté par Arnaud Pelletier le 12 octobre 2012

 

S’ils ont connu leur heure de gloire pendant la guerre froide, inspiré d’innombrables livres et films, dont la célèbre saga James Bond, les agents secrets fascinent toujours. Mais qui sont nos espions en 2012 ? Plongée dans le monde du renseignement…

Héros pour certains, barbouzes ou taupes pour d’autres, les agents de renseignement, dont l’activité est d’évoluer dans l’ombre et le secret, font l’objet de bien des fantasmes, régulièrement alimentés par l’espion le plus connu du monde : James Bond. Or, si le célèbre agent secret britannique, né de l’imagination de l’écrivain Ian Fleming, fête ses 50 ans de cinéma, avec la sortie en salles de son nouvel opus, Skyfall, dans la réalité des services, aucun 007 n’existe. Personne, en effet, comme James Bond, ne roule en Aston Martin ou ne combine les casquettes d’agent et d’officier de renseignement.

Alors qu’est-ce qu’un espion ? Et quelle est la réalité du métier en 2012 ? En France, dans les faits, il y a, d’un côté, les agents, et de l’autre, les officiers de renseignement. Les premiers fournissent à proprement parler des informations à la demande des officiers traitants qui les ont recrutés. Les seconds sont fonctionnaires, civils ou militaires, et appartiennent à la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) ou la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE). Recrutés sur concours, ils sont divisés en trois catégories : les officiers traitants, les analystes et les exploitants.

[…]

Par la rédaction de france5.fr

En savoir plus :

source http://www.france5.fr/c-dans-l-air/terrorisme-et-conflits/les-secrets-des-agents-secrets-37307

 

 

Les entreprises doivent sécuriser leurs informations …

Posté par Arnaud Pelletier le 3 août 2012
Crise, mondialisation, concurrence exacerbée… Depuis ces dernières années il n’est pas une semaine sans que nous parviennent des exemples de comportements, douteux ou délictueux, qui affectent la bonne marche des entreprises. Face à elles, des concurrents souvent motivés par ce triptyque désormais quotidien du monde économique. Il existe pourtant des moyens de se prémunir contre ces mésaventures : la mise en place d’une stratégie d’intelligence économique…

Evreux, salon de la préfecture de l’Eure en fin de journée. Dans la pièce, des chefs d’entreprise, des représentants de la gendarmerie nationale et de la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur), née du rapprochement de la Direction de la Surveillance du Territoire(DST) et des Renseignements Généraux (RG) en 2008. Si l’ambiance est plutôt détendue du côté des acteurs de “l’intelligence service”, ce sont les chefs d’entreprise qui semblent les plus tendus. Pourtant, ici, point de réprimande ou de mise à l’index. Le but de cette rencontre, initiée par les services préfectoraux en partenariat avec la CCIR de Haute-Normandie, est de présenter les bonnes pratiques en matière d’intelligence économique.

[…]

  • Intelligence économique
couv_plaquette_IE2012

Télécharger la plaquette “Intelligence Économique – Maîtrisez l’information pour rester compétitif”

Une publication du réseau des CCI de Haute-Normandie

Par le réseau des CCI de Haute-Normandie pour drakkaronline.com

En savoir plus :

source : http://www.drakkaronline.com/article127807.html#

Et aussi http://www.drakkaronline.com/rubrique32.html

Le centre d’espionnage le plus puissant du monde …

Posté par Arnaud Pelletier le 19 mars 2012

A lire sur gizmodo.fr :

Au fond du désert de l’Utah, au pied de la chaîne de montagnes Wasatch, se trouve les bâtiments les plus sécurisés, les plus gardés et les plus secrets du monde. Tout ce que vous pouvez dire ou écrire est analysé ici.

Il s’agit du Centre de données Utah de la NSA (National Security Agency), un complexe à 2 milliards de dollars qui capte, enregistre et filtre toutes les communications du monde : cela va des emails aux appels téléphoniques en passant par les SMS ou les discussions instantanées. Ici, ils cassent les codes, et selon le site Threat Level, ils auraient les algorithmes pour casser les codes les plus puissants du monde. Ils ont accès aux « informations financières, transactions boursières, accords d’entreprises, armée étrangère, secrets diplomatiques, documents légaux, communications personnelles confidentielles. »

Il y aura 4 salles de données de plus de 2.000 m² remplies de serveurs, refroidis par 60.000 tonnes de machine et 6,5 millions de litre d’eau par jour. Le site dispose de sa propre centrale électrique de 65 mégawatts, ainsi que des générateurs de secours capables d’alimenter l’ensemble pendant 3 jours sans interruption.

[…]

[…]

Ce centre, (et  les autres postes d’écoutes : les satellites espions et les centre de données NSA qui sont connecté à ce centre), va faire de la NSA l’agence d’espionnage la plus puissante du monde.

Source : [Threat Level]

Par Norédine pour gizmodo.fr

En savoir plus :

source http://www.gizmodo.fr/2012/03/16/voici-le-centre-d%E2%80%99espionnage-le-plus-puissant-du-monde.html

Et aussi : http://alterjournalisme.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/03/17/espionnage-l-utah-va-accueillir-le-plus-grand-centre-secret.html

Et encore : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/03/16/centre-despionnage-desert-americain/

Et toujours : http://www.rue89.com/2012/03/16/tout-voir-tout-entendre-les-espions-en-revaient-les-usa-lont-presque-fait-230286

 

A lire sur refletsactuels.fr :

  • Le contre espionnage économique

Sur ce thème, Jean-Marc Durkowski (DCRI) précise : « On minimise, trop souvent, le domaine réservé de la recherche, des brevets et des applications, dans un tissu international extrêmement concurrentiel. Et c’est ce contexte qui impose une veille technologique stricte. Pas besoin de focaliser sur les technologies sensibles, du style armement, aérospatial et similaire. L’espionnage industriel est devenu plus vaste. La guerre économique englobe quasiment toute l’économie, avec des moyens de plus en plus sophistiqués ».

Les informations sensibles sont, aujourd’hui, autant commerciales que technologiques. Le rôle de la DCRI est d’abord préventif : signaler, informer et prévenir les industriels des risques de pillage encourus. Quand une entreprise ou un laboratoire travaille sur une technologie innovante et qui peut s’avérer rentable, des manifestations d’intérêt se mettent quasi-automatiquement en place autour de ce travail.

[…]

  • La prévention maître-mot de l’innovation

Se sont souvent des anomalies de comportement, autour du projet en cours qui peuvent intriguer. Ces anomalies sont, pour la DCRI, des signaux d’alerte. A charge pour elle de conseiller les entreprises dans la mise en place des dispositifs de défense sécurisant la recherche susceptible d’espionnage. Le plus efficace, dans cette mission économique, est de travailler sur l’humain.

[…]

Par Gérard Delenclos pour refletsactuels.fr

En savoir plus :

source : http://www.refletsactuels.fr/201203127285-la-d-c-r-i-le-renseignement-au-service-de-leconomie/

Dès la rentrée universitaire 2013, au sein des filières générales, sera enseignée “l’Intelligence économique”, matière destinée à sensibiliser les étudiants aux défis et enjeux de la compétition internationale dans tous les domaines.

Excellente initiative à condition que l’instruction de cette discipline s’accompagne des indispensables changements de mentalité entre les secteurs public et privé de la nation.

[…]

Échec complet de la vente du Rafale, en partie dû à la mauvaise coordination des principaux acteurs publics et privés à l’exportation de matériel militaire, néfaste cafouillage interne chez Renault à propos de la stratégie sur la voiture électrique, inquiétudes, réelles ou infondées, sur la multiplication des cas d’espionnage industriel par les étudiants chinois qui poursuivent un stage en France, prolifération du réseau international des cabinets français en charge de “l’influence” sur les flux de l’information, tenus pour une “matière première” dans tous les secteurs industriels: force est de constater que l’intelligence économique est “devenue aussi indispensable aux entreprises que l’a été le marketing il y a cinquante ans”, explique Cyril Bouyeure, ancien Coordonnateur ministériel sur ce sujet. “L’intelligence économique n’est certainement pas la pierre philosophale, elle est avant tout un état d’esprit, une démarche précise et pragmatique”, renchérit Frédéric Lacave, son successeur à Bercy. Une activité aussi complexe que sensible qui, selon le quotidien Le Monde, sera désormais enseignée à tous les étudiants de l’Université dans l’Hexagone à partir de la rentrée 2013.

[…]

Ecouter le podcast ici : PodcastIntEco.mp3  (3.17 Mo)

Par Jean-Luc Vannier pour podcastjournal.net

En savoir plus :

source : http://www.podcastjournal.net/Le-Podcast-Edito-L-Intelligence-economique-entre-a-l-Universite-francaise_a10311.html

Les espions sont parmi nous …

Posté par Arnaud Pelletier le 9 décembre 2011

Les espions sont-ils parmi nous ? Pas question de sombrer dans la paranoïa, mais certains secrets mériteraient sans doute d’être mieux gardés, y compris dans les petites et moyennes entreprises.

  • Nucléaire, automobile, nouvelles technologies, autant de secteurs bas-normands qui intéressent les espions.

Espion, lève-toi ! L’espionnage, ce n’est pas que dans les romans ou au cinéma. Les espions sont présents partout. Jusqu’ici, en Basse-Normandie. Des ingénieurs d’une entreprise cherbourgeoise en ont fait l’amère expérience. Alors qu’ils voyageaient dans le TGV, une partie des fichiers sensibles de leurs ordinateurs ont été pillés. Etaientils suivis ? Les voleurs savaient ce qu’ils prenaient. Entre 2007 et 2011, quatre-vingts entreprises bas-normandes auraient déclaré des attaques sur leur sécurité économique durant la pér iode 2007/2011 à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). “Le chiffre pourrait être bien plus important, certaines entreprises ne sachant pas qu’il s’agit d’une attaque de leur patrimoine économique”, explique Corinne Marbach, animatrice du Comité opérationnel de sécurité économique de Basse- Normandie, à Caen.

  • “Eviter le pillage en règle de ses secrets”

La DCRI est chargée de s’occuper de la protection des entreprises sensibles comme celles travaillant pour le nucléaire ou pour les nouvelles technologies. La Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense assure la sécurité économique des entreprises stratégiques de défense comme DCNS qui construit les sous-marins nucléaires à Cherbourg. Enfin, le groupement de gendarmerie de la Manche suit une cinquantaine d’entreprises, qui ont un intérêt en matière de compétitivité économique.

  • Ni naïf, ni paranoïaque

Le capitaine Chaton, officier adjoint renseignement au groupement de gendarmerie de la Manche explique : “L’intelligence économique, c’est permettre aux entreprises d’éviter de se faire piller leur savoirfaire. C’est une mission très importante pour la gendarmerie car la bonne santé des entreprises, c’est la bonne santé de la population”. Sans être aussi pointue que la DCRI sur ces questions, la gendarmerie dispose d’un maillage territorial très important permettant une remontée d’information optimale. L’officier ajoute : “L’intelligence économique peut être défensive et offensive. Nous nous concentrons uniquement sur le défensif.”

[…]

Par C.B. pour lamanchelibre.fr

En savoir plus :

source : http://www.lamanchelibre.fr/actualite-31528-les-espions-sont-parmi-nous.html

Le contre-espionnage français vu de l’intérieur : veille et web 2.0 …

Posté par Arnaud Pelletier le 15 septembre 2011

Le 11 septembre 2001 a également bouleversé les méthodes de la lutte anti-terroriste en France.

La preuve au siège de la direction centrale du renseignement intérieur où les caméras n’ont pratiquement jamais accès …

 

Par TF1 pour le journal de 20H sur videos.tf1.fr

En savoir plus :

http://videos.tf1.fr/jt-20h/exclusif-le-contre-espionnage-francais-vu-de-l-interieur-6682250.html

G20 : Bercy reconnaît que ses ordinateurs ont été espionnés …

Posté par Arnaud Pelletier le 7 mars 2011

150 ordinateurs du ministère de l’Économie et des Finances ont été attaqués par des hackers informatiques.

Une gigantesque affaire d’espionnage frappe Bercy.

[…]

L’opération, confirmée lundi matin par Bercy, a débuté en décembre et concerne la direction du Trésor et des documents du G20.

«Il y a certainement des informations qui ont été obtenues mais ce qui est important c’est qu’on connaisse l’origine, qu’on définisse les modalités de cette attaque (…) venue de l’extérieur probablement, explique le ministre du Budget François Baroin au micro d’Europe 1. Les particuliers à ma connaissance ne sont pas concernés. Les dossiers personnels, les dossiers individuels, les dossiers fiscaux ne sont pas concernés. Ce qui était ciblé, c’est l’organisation du G20. » Le ministre reconnait qu’il existe «des pistes, encore difficile à confirmer», sur l’origine de ces attaques.

Un mouchard installé via un mail infecté

Ce sont au total 150 ordinateurs qui ont été infiltrés par un mouchard. Ce logiciel, installé sur les postes via un mail infecté, est capable de se propager à l’ensemble des correspondants au sein de l’administration.

[…]

Le ministère a porté plainte contre X auprès du Parquet de Paris et la DCRI, les services de renseignement intérieur français, a été saisie.

Par B.M. pour leparisien.fr

En savoir plus :

http://www.leparisien.fr/economie/g20-bercy-reconnait-que-ses-ordinateurs-ont-ete-espionnes-07-03-2011-1347144.php

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous