Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Investigation, Qualiting, Benchmark, Renseignement, Veille, TIC …

Articles taggués ‘vie privée’

Vol d’identité, attention à vos renseignements personnels …

Posté par Arnaud Pelletier le 15 février 2018

Dans presque tous les pays, des gens gagnent leur vie en usurpant l’identité d’autres personnes. En fait, le vol ou l’usurpation d’identité représente l’un des crimes le plus en croissance au Canada. Des histoires de piratage informatique, de virus informatiques et d’escroquerie sont rapportées dans les nouvelles presque tous les jours. Et, bien que le vol d’identité ne semble arriver qu’aux autres, il peut toucher tout le monde, dont vous.

Plus vous en connaîtrez sur la façon dont le vol d’identité peut survenir, plus il vous sera facile de vous protéger.

[…]

Quels renseignements un voleur d’identité cherche-t-il à obtenir ?

  • Votre nom
  • Votre date de naissance
  • Votre adresse civique
  • Le nom de jeune fille de votre mère
  • Les renseignements contenus dans votre passeport
  • Votre numéro de carte de crédit
  • Votre numéro d’assurance sociale
  • Votre numéro de compte bancaire
  • Votre numéro de permis de conduire
  • Tout autre numéro d’identification personnel (NIP)
  • Tout autre renseignement dont il pourrait tirer avantage

[…]

Par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada sur pensezcybersecurite.gc.ca

En savoir plus :

Source https://www.pensezcybersecurite.gc.ca/cnt/prtct-yrslf/prtctn-dntty/dntty-101-fr.aspx

Crédit Photo : Shutterstock

Le consentement pour l’utilisation de mes données sur le net ?

Posté par Arnaud Pelletier le 13 février 2018

Vous avez l’impression d’être espionné sur le Web et personne ne vous croit? Faites le test de Lightbeam sur votre ordinateur. L’application du navigateur Firefox pour internautes paranos permet de visualiser le voyage de vos informations personnelles au fur et à mesure que vous passez d’une page à l’autre, et c’est bluffant. Tentez ce qui suit. Réservez un voyage, vérifiez l’itinéraire sur Google Maps, et prévenez vos amis sur Facebook: vous vous êtes rendu sur trois sites ou applications; mais, avec ses graphes mobiles qui mangent tout l’écran en quelques minutes, Lightbeam vous montre que, en réalité, une centaine de sites partenaires et régies publicitaires sont au courant de votre visite et ont obtenu de nouvelles données sur vous, sans aucun consentement de votre part.

[…]

Par Catherine Frammery pour letemps.ch

En savoir plus :

Source https://www.letemps.ch/societe/donnees-internet-consentement-prisonnier

Crédit Photo : Shutterstock

Droit : Facebook et la vie privée …

Posté par Arnaud Pelletier le 9 janvier 2018

La Cour de cassation estime qu’un employeur a porté atteinte à la vie privée d’une salariée en accédant à son compte Facebook via le téléphone professionnel de l’un de ses « amis ».

Un employeur ne peut accéder à des informations extraites du compte Facebook (protégé) d’un salarié obtenues à partir du smartphone professionnel d’un autre salarié sans porter atteinte à la vie privée.

[…]

L’employeur a produit au débat ce document qui rapporte des informations extraites par ses soins sur le profil Facebook de H. Y… en passant par le téléphone professionnel d’un autre salarié.

Considérant que ces informations étaient « réservées aux personnes autorisées » (pas de visibilité publique), la Cour d’appel avait estimé que l’employeur ne pouvait y accéder « sans porter une atteinte disproportionnée et déloyale à la vie privée de la salariée ».

[…]

Par Clément Bohic pour itespresso.fr

En savoir plus :

Source http://www.itespresso.fr/facebook-vie-privee-patron-appel-ami-180146.html?inf_by=54c7485c0ce58a4fc138855b

Crédit Photo : Shutterstock

Une réalité aussi fascinante que fantasmée, le darknet (radio) …

Posté par Arnaud Pelletier le 29 novembre 2017

Un soi-disant réseau parallèle, à l’écart du web que nous pratiquons. Un abysse, qui abriterait tout ce que la société ne peut tolérer. Des profondeurs de fait difficiles à saisir, tout habitués que nous sommes à l’internet connu de tous, intelligible et structuré, celui de Google et consort.

Drogues, pédopornographie, armes : l’imaginaire collectif rêve et cauchemarde le darknet comme un abîme dangereux, minoritaire et menaçant, un coupe-gorge 2.0 où fricotent dealers, pervers et terroristes. Pourtant, le darknet n’est pas seulement dark. Pas vraiment dark. Assez peu dark même. Non seulement il est un médium privilégié pour la défense des droits de l’homme, qui protège notamment dissidents et journalistes, mais il favorise la création, la culture, la sociabilité et le partage.

[…]

  • Écoutez l’émission ici :

Par Fabrice Drouelle et la rédaction de franceinter.fr

En savoir plus :

Source https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-28-novembre-2017

Crédit Photo : Shutterstock

Protection de la vie privée et cybersécurité …

Posté par Arnaud Pelletier le 9 novembre 2017

Certains discours sont parfois tentés d’opposer la protection de la vie privée à la sécurité, en mettant en avant que pour avoir l’un il faut sacrifier l’autre. Au contraire, l’objectif de ce billet est d’argumenter que la protection de la vie privée n’est pas seulement un droit fondamental de tout individu et un ingrédient nécessaire à toute société démocratique dont les États devront tenir compte, mais aussi un élément essentiel et un prérequis à une bonne cybersécurité, comme cela a été mis de l’avant en décembre dernier dans un communiqué des commissaires à la protection de la vie privée.

[…]

Assurer la confidentialité est une première étape nécessaire à la protection de la vie privée. Il faut cependant se garder de réduire la notion de respect de la vie privée au simple fait d’assurer la confidentialité des communications et des données. Ainsi, un chercheur en protection de la vie privée poursuit la démarche un cran plus loin en considérant que l’adversaire potentiel peut être le fournisseur de service lui-même. En effet, peu importe si le fournisseur de service lui-même peut être considéré comme étant de confiance ou non, dès qu’on commence à centraliser une grande masse de données, cela constitue une cible intéressante pour l’attaquant. À titre d’exemple, les enregistrements vocaux collectés par les jouets connectés CloudPets ont récemment été démontrés comme étant mal sécurisés par le fabricant de ces jouets, qui les avait stockés sur son serveur.

[…]

En savoir plus :

Par Sébastien Gambs pour quebec.huffingtonpost.ca

Source http://quebec.huffingtonpost.ca/un-seul-monde/la-protection-de-la-vie-privee-un-aspect-essentiel-de-la-cybers_a_23024106/

Crédit Photo : Shutterstock

 

La publicité en ligne peut permettre de vous espionner …

Posté par Arnaud Pelletier le 23 octobre 2017

Quelques centaines d’euros, et des connaissances techniques de base : voilà les seuls outils nécessaires pour suivre à la trace les déplacements et les actions d’un particulier, par le biais des publicités ciblées qui s’affichent dans les applications mobiles de nos téléphones. C’est la conclusion d’une très complète étude (PDF) menée par des chercheurs de l’université de Washington, publiée dans le magazine IEEE Security & Privacy.

[…]

Mais ce ciblage très fin peut facilement être utilisé pour traquer un internaute précis. Pour ce faire, il faut dans certains cas obtenir le numéro d’identifiant publicitaire de son téléphone – seule partie de la procédure un peu complexe. Une fois la « cible » identifiée, une vaste gamme de techniques d’espionnage est alors possible. Il est par exemple imaginable de savoir quand une personne se rend dans un lieu précis, de suivre grossièrement ses déplacements au fil de la journée, ou encore de savoir si elle utilise des applications de rencontre ou de prière.

[…]

Par la rédaction de lemonde.fr

En savoir plus :

Source http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/10/19/comment-la-publicite-ciblee-peut-etre-utilisee-pour-espionner-des-particuliers_5203415_4408996.html

Crédit Photo : Shutterstock

Logiciels espions : sommes-nous tous surveillés sans le savoir ?

Posté par Arnaud Pelletier le 17 octobre 2017

Les fabricants promettent aux acheteurs qu’ils pourront surveiller leur conjoint, leur enfant ou leur salarié, mais flirtent dangereusement avec la légalité. La France serait leur plus gros marché en Europe.

[…]

Les logiciels espions surveillent nos faits et gestes sur nos appareils informatiques. Ils essaient d’accumuler nos contenus privés comme les photos ou encore nos coordonnées bancaires. Alors comment leur échapper ?

Interviewer pour la Quotidienne de France 5, Arnaud PELLETIER, directeur de l’Agence Leprivé, nous livre son expertise avec d’autres intervenants, avocat, journaliste, et expert en sécurité numérique.

Rappelons ici que l’utilisation de ce type de logiciel, en France est illégale dans 95 % des cas.

Le code pénal prévoit, d’une part, un an de prison et 45 000 euros d’amende pour avoir intercepté les communications privées d’autrui ou installé un logiciel permettant de le faire. D’autre part, les textes interdisant le piratage peuvent aussi s’appliquer. Là aussi, la sanction est claire : deux ans de prison et 60 000 euros d’amende.

[…]

Par la rédaction de france.tv

En savoir plus :

Source : https://www.france.tv/france-5/la-quotidienne/saison-5/299789-logiciels-espions-etes-vous-surveilles-sans-le-savoir.html

Source : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/09/le-marche-florissant-et-sulfureux-des-logiciels-espions-grand-public_5183172_4408996.html

Crédit Photo : Shutterstock

 

 

Et si votre vie privée allait bientôt disparaître …

Posté par Arnaud Pelletier le 2 octobre 2017

Le dernier iPhone lancé par Apple pour ses dix ans, le fameux iPhone X se déverrouille par reconnaissance faciale et non pas via un code ou nos empreintes digitales. Une technologie qui est appelée à se développer, pour le meilleur et pour le pire.

[…]

Les chercheurs de l’université de Stanford ont démontré, par exemple, qu’un algorithme mis au point par eux, pouvait, sur la base d’une simple photo d’un visage, déterminer si cet homme était homosexuel ou hétérosexuel. Et cela avec une véracité de 81% ! Sachant que dans plusieurs pays, l’homosexualité est un crime, on imagine aisément le danger que pourrait faire porter la reconnaissance faciale aux minorités sexuelles. Et encore bien d’autres dérives sont possibles …

[…]

Par Amid Faljaoui pour levif.be

En savoir plus :

Source http://trends.levif.be/economie/high-tech/souriez-votre-vie-privee-va-bientot-disparaitre/article-opinion-730531.html

Crédit Photo : Shutterstock

Jusqu’où peut aller la surveillance de nos données sur internet ?

Posté par Arnaud Pelletier le 14 septembre 2017

Max Thommes, alias Mister X, est un jeune artiste berlinois sans histoires. Pendant 30 jours, il a accepté qu’on installe un logiciel espion sur son portable. Une expérience dans le cadre d’un documentaire, “Nothing to Hide”, qui explore la surveillance des données son acceptation par la population. Le réalisateur Marc Meillassoux nous en dit plus, alors qu’un cycle de projections commence mercredi à Paris.

[…]

Il n’a “rien à cacher.” Alors il a bien voulu tout montrer. Sans imaginer où cela allait le mener. Max Thommes est un jeune acteur berlinois. Il a accepté, pendant cinq semaines, qu’un logiciel espion soit installé sur son téléphone et sur son ordinateur portable. Inconscient ? Il s’en fiche en fait. Un peu comme beaucoup de citoyens aujourd’hui. Espionnés, et consentants. C’est “la technologie”, “c’est comme ça”, “je ne vois pas ce qui peut intéresser”, “je n’ai rien à cacher”, chacun annonce ses raisons.

[…]

[…]

Par pour lci.fr

En savoir plus :

Source : http://www.lci.fr/societe/nothing-to-hide-film-documentaire-jusqu-ou-peut-aller-la-surveillance-de-nos-donnees-sur-internet-2063512.html

Crédit Photo : Shutterstock

Attention aux logiciels espions grand public …

Posté par Arnaud Pelletier le 11 septembre 2017

Les fabricants promettent aux acheteurs qu’ils pourront surveiller leur conjoint, leur enfant ou leur salarié, mais flirtent dangereusement avec la légalité. La France serait leur plus gros marché en Europe.

[…]

Le marché du logiciel espion est loin d’être anecdotique. mSpy, le géant du marché, revendiquait en 2013 déjà au moins un million d’utilisateurs dans le monde. La société FlexiSPY compterait, elle, 130 000 clients dans le monde, selon des pirates qui s’en sont pris à l’entreprise. La société éditant Hoverwatch prétend que sa solution a été installée sur 12 millions d’ordinateurs. Sur leurs sites, TopEspion et SpyStealth revendiquent respectivement 100 000 et 150 000 clients, sans que ces chiffres puissent être vérifiés.

[…]

  • Une utilisation quasi systématiquement illégale.

Est-il légal d’utiliser ces logiciels ? A lire les sites des fabricants de logiciels espions, il serait possible d’utiliser leurs logiciels en restant dans les limites du droit français lorsqu’il s’agit, par exemple, d’espionner ses employés, ses enfants ou son conjoint.En réalité, surveiller son conjoint sans son consentement est illégal. Le code pénal prévoit, d’une part, un an de prison et 45 000 euros d’amende pour avoir intercepté les communications privées d’autrui ou installé un logiciel permettant de le faire. D’autre part, les textes interdisant le piratage peuvent aussi s’appliquer. Là aussi, la sanction est claire : deux ans de prison et 60 000 euros d’amende. En mai, la Cour de cassation a justement confirmé la condamnation pour ces deux chefs d’accusation d’un avocat qui avait installé un logiciel espion sur l’ordinateur de sa femme.

[…]

Par Martin Untersinger pour lemonde.fr

En savoir plus :

Source http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/09/le-marche-florissant-et-sulfureux-des-logiciels-espions-grand-public_5183172_4408996.html

Crédit Photo : Shutterstock

 

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous