Blog de l'information stratégique
De l’enquête à l’Intelligence économique
Enquêtes, Investigations, Intelligence économique,
Renseignement, Numérique, Cyber, Veilles, TIC, SSI …

Articles taggués ‘arp’

1Invités : l’ex-agent de la DGSE Pierre Martinet et le privé Jean-Emmanuel Derny

 

Podcast Tous les derniers lundi du mois de 19h à 20h, suivez en direct l’émission de StreetPress. Cette semaine, les pros du renseignement Pierre Martinet et Jean-Emmanuel Derry ont mis nos téléphones sur écoute pour parler de l’espionnage made in France.

[…]

Jean-Emmanuel Derny : En France on peut devenir détective après une formation de niveau bac +3, mais elle peut se faire en un ou deux ans. En gros il y a un nombre d’heures de cours imposé, c’est équivalent à une licence professionnelle. Mais il n’y a que trois organismes en France qui forment à ce métier. Sinon la profession est aussi ouverte aux anciens Officiers de Police Judiciaire et militaires.

[…]

    • ÉCOUTER L’ÉMISSION ICI

[…]

Par Johan Weisz pour streetpress.com

En savoir plus :

1L’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) a le droit d’engager des détectives privés pour vérifier si les opérateurs du marché respectent les normes d’accès à la profession, selon un arrêt rendu jeudi par la Cour de Justice de l’Union européenne.

L’IPI est un organisme de droit public chargé essentiellement de l’accès à la profession d’agent immobilier et du contrôle déontologique des agents immobiliers.

[…]

Par la rédaction de rtbf.be

En savoir plus :

Source http://www.rtbf.be/info/societe/detail_des-detectives-pour-debusquer-les-agents-immobiliers-illegaux-c-est-legal?id=8130534

imageLa FINMA a p résenté de nouvelles normes contre les vols de données bancaires et enjoint les établissements à prendre des mesures. Les premières victimes pourraient finalement être les banques elles-mêmes, s’alarment des experts.

L’Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) a présenté la semaine précédente la version définitive de ses prescriptions pour les données électroniques. Elles entreront en vigueur le 1er janvier 2015, laissant un peu plus d’un an aux banques pour améliorer leur sécurité informatique.

[…]

  • Bientôt des détectives pour les banques ?

Pour les établissements qui ne se sont pas encore engagés sur ce terrain, cela se traduira par des «charges substantielles». La FINMA pourra ainsi les enjoindre à déclarer chaque incident sérieux, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Et les banques devront répondre des cas d’externalisation.

«Pour la plupart des banques, cela signifie un besoin d’agir assez important», souligne Reto Zbinden, chef de la sécurité informatique chez Swiss Infosec. De nombreux établissements ont ainsi fait l’impasse sur une étude du passé de leur personnel à des postes clés. Ce ne sera désormais plus possible et dans les faits, les banques pourraient bien se mettre à engager des détectives privés pour enquêter.

[…]

Par Pascal Schmuck pour www.tdg.ch

En savoir plus :

Source http://www.tdg.ch/economie/argentfinances/lutte-vol-donnees-inquiete-banques/story/21479894

1Un accouchement sous X est une notion juridique en droit français par laquelle un accouchement est considéré comme n’ayant jamais eu lieu et qui permet à une femme de ne pas établir de lien de filiation avec l’enfant, d’abandonner le nouveau-né juste après l’accouchement, et cet enfant  en principe, ne pourra jamais savoir qui l’a mis au monde.

Les fondements de l’accouchement sous X remontent à des lois rédigées en 1941 par le Régime de Vichy.

Ils sont chaque année des milliers à se lancer à la recherche de leurs origines. Nathalie a prés de 50 ans, elle a été adoptée à 7 ans et après 10 ans de recherches elle a fait appel à un détective privé.

[…]

Le détective privé qui a aidé Nathalie a retrouvé sa famille biologique, mais les enquêtes sont très difficiles.

[…]

[…]

Par Marie-Ange Lescure pour francebleu.fr

En savoir plus :

source http://m.francebleu.fr/infos/bebes/400-000-personnes-sont-nees-sous-x-en-france-893460

L’espionnage technologique est tentant mais reste illégal …

Posté par Arnaud Pelletier le 24 septembre 2013

logoAprès les révélations sur l’espionnage à grande échelle de la NSA aux États-Unis, même les membres du gouvernement en France ont été appelés à se méfier de leur smartphone. La technologie qui nous accompagne maintenant dans notre quotidien est-elle en train de nous trahir ?

Des dizaines de logiciels espions permettent facilement de piéger des téléphones ou des ordinateurs pour les rendre transparents.

Souvent, ce sont des personnes en détresse qui recourent à ces méthodes. L’utilisation de ces logiciels d’espionnage est pourtant interdite par la loi. Les détectives privés doivent faire barrage pour freiner les ardeurs de certains clients.

Interview d’Arnaud PELLETIER, directeur de l’Agence Leprivé, qui rappelle l’aspect illégal de l’utilisation des ces technologies dans un cadre d’espionnage aussi bien pour les particuliers que les professionnels. Rappelons que les sanctions peuvent aller jusqu’à 45 000 € d’amande et 1 an de prison. Seule une investigation privée réalisée par un professionnel agréé, de manière légale, loyale, légitime et proportionnée, est recevable juridiquement en France.

Par Etienne Monin pour franceinfo.fr

En savoir plus :

Source http://www.franceinfo.fr/justice/cinq-jours-a-la-une/l-espionnage-au-quotidien-l-espionnage-entre-amis-1152285-2013-09-24

1L’intelligence économique et l’investigation privée sont-ils des métiers soumis aux mêmes règlementations ? Dans le contexte concurrentiel actuel, toute entreprise, y compris les PME, est confrontée à deux types de problématique : être à l’écoute de son marché, de son environnement et de ses concurrents d’une part et se protéger de la concurrence déloyale, de contentieux clients ou de collaborateurs indélicats d’autre part. Dans le premier cas, il s’agira d’intelligence économique s’inscrivant dans une démarche stratégique. En fonction de la taille et des moyens de l’entreprise, elle pourra être gérée en interne ou assurée par un professionnel extérieur.

Dans le second cas, il s’agira d’investigations et de recherches nécessitant le recours à une Agence Privée de Recherche (APR), en d’autres termes, à une agence de détective privée.

Arnaud PELLETIER, dirigeant de Stratég-IE et de l’Agence Leprivé, nous éclaire sur les points communs et les différences entre l’intelligence économique et la recherche privée.

Cette dernière répond à des besoins civils (famille, héritage, disparition, dette, etc…), mais également à des besoins commerciaux (contentieux client, concurrence déloyale, fuite d’informations stratégiques etc…). Elle s’appuie sur des méthodes de type enquête, investigation ou filature et s’inscrit dans le cadre d’une réglementation très stricte contrôlée par une organisation professionnelle, le CNAPS. Toute demande d’investigation privée, qu’elle soit civile ou commerciale doit respecter quatre principes de base :

  • La légalité : C’est-à-dire respecter la loi
  • La légitimité : Le client est-il fondé à demander cette investigation. A-t’il subi un préjudice ?
  • La loyauté : L’Agent Privé de Recherche ne doit pas tendre de piège pour obtenir des informations ou confirmer une hypothèse émise par le client.
  • La proportionnalité : Les informations recueillies dans le cadre d’une enquête doivent être proportionnées au but recherché.

Couverture Livre Intelligence Economique -  Arnaud PELLETIERA contrario, l’intelligence économique n’est pas réglementée. Arnaud PELLETIER, dans son ouvrage consacré à l’intelligence économique décrit 14 approches ou outils qui peuvent être mobilisés dans cette démarche : Le veille, le benchmark, le lobbying, la normalisation, etc… Seule la recherche de renseignement humain s’apparente à l’investigation privée qui est utilisée notamment dans le cadre de la gestion de crise.

En définitive ces deux métiers ne s’opposent pas, mais sont complémentaires.

En savoir plus :

Invité : Arnaud Pelletier, Agence Leprivé & Stratég-IE sur actuentreprise.com

Animateur stratégie et intelligence économique, Jérôme Bondu, Inter-Ligere

Production : Franck Herbault & Bernard Berge ( Yodise TV )

Réalisation : Bernard Berge ( Yodise TV )

Source http://www.actuentreprise.com/page_de_garde/intelligence-economique-et-investigation-privee/

Responsable rédaction : Franck Herbault

Le métier d’enqueteur privé ou ARP ?

Posté par Arnaud Pelletier le 27 juin 2013

Le détective est un enquêteur de droit privé qui effectue, à titre professionnel, des recherches, des investigations et des filatures.

 

loupeIl ne doit pas être confondu avec le terme anglophone de « détective », qui désigne un fonctionnaire de police chargé de conduire les enquêtes officielles. Un fonctionnaire de police est dans tous les cas un enquêteur de droit public.

En France, la profession dispose désormais d’un authentique statut la classant dans les professions libérales, l’assimilant à une profession de sécurité, la plaçant sous le contrôle des autorités administratives avec délivrance d’un agrément de l’État.

Il aura fallu, pour assainir, moraliser, revaloriser, contrôler et règlementer cette activité, pas moins d’une directive européenne de 5 lois, 7 décrets deux arrêtés ministériels, sans compter de nombreuses circulaires ministérielles.

La profession a une vocation essentiellement juridique et, si elle ne permet pas encore aux justiciables économiquement faibles de bénéficier, à l’instar de l’Italie, de l’aide judiciaire, elle comble déjà un vide juridique du droit français en recherchant des preuves dans le cadre des procédures civiles et commerciales où il n’existe pas de juge d’instruction, et dans lesquelles les services de police et de gendarmerie n’ont pas qualité, compétence et droit d’intervenir.

[…]

Par la rédaction de kel-emploi.sfr.re

En savoir plus :

Source http://kel-emploi.sfr.re/pages/dossier-140-le-m%C3%A9tier-d-enqueteur-priv%C3%A9.html

Vidéo : Détectives privés au cœur de l’enquête …

Posté par Arnaud Pelletier le 19 juin 2013
  • Révélations, sur la chaine 23, décrypte chaque semaine l’évolution de notre société contemporaine.

1Ils seraient près de 1500 en France à exercer une des professions les plus mystérieuses : détective privé.

Si dans l’imaginaire collectif le détective fume la pipe et espionne les femmes infidèles et les maris volages, aujourd’hui son travail est loin de se résumer à l’adultère. Contrefaçon, surveillance des employés ou encore protection de secrets industriels, il joue un rôle crucial dans la vie des entreprises. Mais, comment devient-on détective privé ? Quel est le pouvoir de ces enquêteurs pas comme les autres ?

[…]

Voir la vidéo de l’émission :

Présenté par Yasmine Oughlis, produit par TV Presse pour numero23.fr

En savoir plus :

Source http://www.numero23.fr/programmes/revelations/

Et http://www.dailymotion.com/video/x10weue_replay-revelations-detectives-au-coeur-de-l-enquete_tv?start=302#.UcF5S5zuqEJ

Comment devenir un détective privé ?

Posté par Arnaud Pelletier le 16 mai 2013
  • Le métier de détective privé intrigue souvent.
loupeComment sont formés ces femmes et ces hommes capables de nous observer à notre insu pour le compte d’un tiers ? Eléments de réponses avec Daniel Robillard, le fondateur de la Normill, la première école française de détectives privés.

Comment devient-on détective privé ? Quelles matières faut-il étudier ? Quelles qualités faut-il pour exercer ce métier ? Daniel Robillard, le fondateur de la Normill, la toute première école française proposant une formation de détective privé, répond aux questions de Planet.

  • Planet : Comment se déroule la formation à l’école Normill ?

Daniel Robillard: « Fondée en 1983, Normill est différente des trois autres établissements * proposant ce type d’enseignement car elle ne dépend par d’une faculté mais du Rectorat de Paris.  Elle propose par ailleurs une formation à distance en six mois ou un an et ne délivre pas de diplôme. Ce que nous enseignons est en quelque sorte une préformation ou une classe préparatoire qui facilite ensuite l’entrée des étudiants dans les autres établissements. Nous proposons par ailleurs un programme axé sur les différentes techniques de recherches et d’investigation. Il peut ainsi suffire à ceux qui ont déjà un métier et souhaitent apprendre certaines méthodes de recherches spécifiques, comme les employés de services contentieux ou de recouvrement qui traquent les débiteurs.

[…]

* Les trois formations officielles :

  • L’IFAR (Institut de Formation des Agents de Recherche), école privée située à Montpellier. 22 disciplines sont enseignées. Elles recouvrent toutes les missions de l’agent et son cadre de travail. Un programme de 1200 h et 4 mois de stage pratique pour un coût de 5373€ (prix constaté en avril 2011).
  • Licence professionnelle « Sécurité des biens et des personnes, option enquêtes privées » à l’université de Melun. 360 h de formation et 400 h de stage pour un coût de 2400€ (prix constaté en avril 2011).
  • Licence professionnelle « Agent de recherches privées » à l’université de Nîmes. 458 h de formation et 14 semaines de stage en entreprise. A noter : le coût de la formation est gratuit après une inscription d’étudiant à l’université.

Par Anaïs Korkut pour planet.fr

En savoir plus :

Source http://www.planet.fr/societe-comment-devenir-detective-prive.342214.29336.html

Source http://www.over-blog.com/Comment_devenir_detective_prive_etudes_formations-1095203869-art117085.html

 

L’intelligence économique en quête de reconnaissance …

Posté par Arnaud Pelletier le 29 avril 2013

logo-IEAprès plusieurs scandales retentissants, le gouvernement réglementait il y a un an la profession des détectives prives mais, faute de définition précise, laissait de coté le secteur de l’Intelligence économique (IE), qui peine a dissiper l’image sulfureuse qui lui colle a la peau.

Surveillance illegale des salaries chez Ikea France, fausse affaire d’espionnage chez Renault, flicage d’Olivier Besancenot par Taser… Ces deux dernières années, de nombreux scandales ont écorné le secteur.

Pourtant, s’époumonent les professionnels, ces barbouzeries n’ont rien à voir avec l’IE. Les enquêtes ont effectivement démontré que ces dérapages étaient le fait de directeurs indélicats ou de détectives véreux.

« Il y a une confusion préjudiciable entre détectives privés et conseillers en stratégie. On sera sans cesse assimilés aux affaires« , se lamente le président d’honneur du syndicat français de l’Intelligence économique (Synfie), Hervé Seveno, qui souhaite une réglementation, à l’image du Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps), installé en 2012 par Claude Guéant.

Les quelque 800 détectives français, encore appelés agents de recherche privés ou ARP, dépendent du Cnaps, qui leur délivre un agrément et effectue des contrôles aléatoires.

« Les ARP voyous sont amenés à disparaître très vite« , se réjouit Jean-Emmanuel Derny, qui préside le Syndicat national des ARP (Snarp).

« L’IE va avoir beaucoup de problèmes, comme les ARP en ont eus à un moment », pronostique-t-il. Elle a « du mépris pour les ARP qu’elle voit comme des gueux« , déplore-t-il, pourtant « certaines boites font de l’IE à la méthode barbouze« . En outre, il est fréquent que les conseils en stratégie collaborent avec des ARP.

[…]

Par l’AFP sur finances.net

En savoir plus :

Source : http://www.finances.net/infos/actions/Nimb%C3%A9e-de-myst%C3%A8re–lintelligence-%C3%A9conomique-en-qu%C3%AAte-de-reconnaissance-392431

L’objectif de ce blog créé en 2006, qui n’est pas à proprement parler un blog puisque je ne donne que très peu mon avis, est d’extraire de mes veilles web informationnelles quotidiennes, un article, un billet qui me parait intéressant et éclairant sur des sujets se rapportant directement ou indirectement à la gestion de l’information stratégique des entreprises et des particuliers.
Depuis fin 2009, je m’efforce que la forme des publications soit toujours la même ; un titre, éventuellement une image, un ou des extrait(s) pour appréhender le sujet et l’idée, l’auteur quand il est identifiable et la source en lien hypertexte vers le texte d’origine afin de compléter la lecture.
En 2012, pour gagner en précision et efficacité, toujours dans l’esprit d’une revue de presse (de web), les textes évoluent, ils seront plus courts et concis avec uniquement l’idée principale.
Bonne découverte à tous …


Arnaud Pelletier

Note sur les billets de ce blog et droit de réserve

Facebook


Twitter

Abonnez vous